Quand les Français interrogent les Suisses chez eux, la grogne s'installe

Publié le 25/06/2018 - 10:21
Mis à jour le 25/06/2018 - 12:05

Une société française a interrogé les Suisses directement sur leurs routes en cette fin juin 2018, non-loin de la frontière avec la Franche-Comté. Une gêne dont les automobilistes helvètes se seraient bien passés, rapporte le Matin… 

bison_fute.jpg
© Laëtitia L.
PUBLICITÉ

Des feux rouges accompagnés de bouchons sont apparus sur les routes de Vaud, état frontalier de la Franche-Comté, la semaine dernière. A l’origine de cette incomodité : une société privée française, agissant à la demande du canton.

Selon le Matin, les enquêteurs arrêtaient les automobilistes via des feux de signalisation très longs (de 6 à 8 minutes). Ils profitaient alors de l’attente pour interroger les conducteurs : « D’où venez-vous ? Où allez-vous ? Quel est le motif de votre déplacement ? Quel est votre opérateur téléphonique ? »  Et rappelant aux plus récalcitrants que cet interrogatoire était « obligatoire« .

Des enquêteurs français

Repartant, les sondés suisses ont été « désagréablement surpris » en s’apercevant que les enquêteurs provenaient d’un véhicule…  aux plaques immatriculées en France. La députée Laurence Cretegny aura même interpellé le Conseil d’Etat en dénonçant les panneaux de l’Hexagone « squattant des propriétés privées ». Pour elle, « le coup des sondeurs français […] pose clairement un problème. » 

Pour autant, toujours selon le Matin, la société française aurait été mandatée par l’Etat de Vaud en répondant à un appel d’offres ouvert à l’international. Une entreprise étrangère venue en renfort donc, puisque peu d’entreprises suisses proposent ce genre de services… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

600 élèves de Planoise découvrent les métiers et les rôles de la sécurité à Besançon

Depuis mardi dernier et jusqu'à samedi 12 octobre 2019, les Rencontres de la sécurité se déroulent devant le collège Diderot, dans le quartier Planoise à Besançon. Près de 600 écoliers et collégiens s'y sont rendus avec leurs enseignants pour découvrir les métiers de la police, de la Croix Rouge, des sapeurs-pompiers, la sécurité routière, etc. Ce vendredi était également l'occasion de marquer le lancement de la section des Cadets de la Sécurité Civile avec le préfet du Doubs et la président du Département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.69
ciel dégagé
le 14/10 à 3h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.8 hPa
Humidité
88 %

Sondage