Quatre jeunes sportifs de haut niveau obtiendront une bourse de 2.000 euros par le Département

Publié le 18/02/2015 - 12:04
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:12

Pour favoriser l’émergence de jeunes sportifs doubiens de haut niveau, le Département du Doubs en a choisis quatre pour leurs palmarès et les objectifs nationaux et internationaux. Ils s'agit de Juliette Labous, Léo Vannier, Lou Jeanmonnot-Laurent et Benoît Lecoester. Depuis 2011, le Département en sélectionne trois par an, inscrits sur listes ministérielles en catégorie jeunes espoirs.

recemment_mis_a_jour18.jpg
Lou Jeanmonnot-Laurent, Benoît Lecoester, Juliette Labous et Léo Vannier ©dr
PUBLICITÉ

La collectivité départementale leur apporte un soutien financier par le versement d’une bourse de 2.000 € par an sur deux ans, renouvelable une fois, afin de les aider à atteindre leurs objectifs : participer à de grandes compétitions et obtenir des résultats au plus haut niveau. En contrepartie, ces jeunes s’engagent à intervenir auprès des collégiens du département en qualité d’ambassadeurs du Doubs, pour échanger avec eux sur leur parcours sportif, leurs ambitions et sur le sport en général. 

Cette année, à titre exceptionnel, au vu de la qualité des dossiers présentés, le Département a décidé de retenir quatre sportifs. Il s’agit de : 

  • Juliette Labous : elle pratique le cyclisme (route et cyclocross) au Vélo Club de Morteau Montbenoît. En 2014, elle a été championne de France cadette sur route. Elle a également obtenu six podiums lors des six courses nationales. Ses objectifs en 2015 : participer et obtenir des podiums aux championnats de France et d’Europe sur route, chrono et cyclo-cross ; ces objectifs sont déjà en passe d’être atteints, Juliette ayant remporté récemment le championnat de France juniors de cyclo-cross, les 10 et 11 janvier 2015 à Pont-Château ; 
  • Léo Vannier : il pratique la natation (demi-fond) à l’Alliance Natation Besançon. Après avoir été double Vice-Champion de France de demi-fond en 2014, il espère participer aux championnats d’Europe junior et aux Jeux Européens en 2015 ;
  • Lou Jeanmonnot-Laurent : elle pratique le ski (biathlon) à l’Olympic Mont d’Or. En 2014, elle a été championne de France cadette en individuelle et par équipe et a obtenu six podiums lors des six courses nationales. Ses objectifs sont, en 2015, d’intégrer le Top 10 national de la catégorie U 19 ; elle vient de remporter la médaille d’or en biathlon (poursuite) lors du FOJE (Festival Olympique de la Jeunesse Européenne) (équivalent des JO) au Liechstenstein, le 28 janvier dernier. 
  • Benoît Lecoester : il pratique le canoë-kayak (kayak descente en eau vive) à la Gauloise Canoë-kayak Montbéliard. En 2014, il a été vice-champion de France cadet en kayak classique. Ses objectifs sont, en 2015, de figurer dans le Top 10 français, d’intégrer l’équipe de France junior et de participer aux Championnats du Monde des moins 18 ans.

Dans le cadre de ce même partenariat, le Département du Doubs continuera de soutenir en 2015 et pour la deuxième année consécutive : Thomas Suranyi, compétiteur en canoë de course en ligne, Théo Kréa, plusieurs fois qualifié pour des championnats d’Europe et du Monde de BMX dans la catégorie prestige et Nelly Plazanet, jeune handballeuse, capitaine de l’équipe de France jeune et vice–championne de France aux Interpôles en 2013.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.7
nuageux
le 22/08 à 0h00
Vent
2.87 m/s
Pression
1024.6 hPa
Humidité
87 %

Sondage