Quel aménagement du territoire en Bourgogne Franche-Comté ?

Publié le 02/12/2015 - 18:50
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

RÉGIONALES 2015 La Région voit sa compétence liée à l'aménagement du territoire se renforcer dans le cadre de la nouvelle organisation territoriale. Elle doit élaborer schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Dans le cadre de leur programme, voici les propositions des candidats aux régionales en Bourgogne Franche-Comté.

le comparatif des programmes

PUBLICITÉ

FN : Sophie Montel

Pas de réponse

UPR : Charles Henri Gallois

Couvrir le territoire en très haut débit
Donner la priorité à la qualité de réception des opérateurs de téléphonie mobile dans les zones avec des « trous »
Mettre en place un outil internet pour centraliser les offres de logements sociaux

UDI-LR-DVD : François Sauvadet

Ma volonté, c’est que chacun puisse se voir un avenir là où il a fait le choix de vivre.  L’aménagement du territoire sera donc au cœur de mon mandat. Le déploiement massif du numérique s’inscrit en ce sens. La présence territoriale de nos services publics sera aussi une priorité, tout comme la territorialisation des formations. Aucun territoire, aucun habitant ne sera oublié.

Alliance Écologiste Indépendante : Julien Gonzales

Pas de réponse

EELV : Cécile Prudhomme

Nous pensons que les villes ont besoin des campagnes, et vice-versa.  En tant que politiques, nous devons veiller à l’équilibre entre zones rurales et urbaines. Nous souhaitons ramener de l’activité économique dans les zones rurales pour qu’on puisse réellement vivre à la campagne. Cela passe par une agriculture biologique créatrice d’emploi, le maintien des services publics de proximité, la création de deux Maisons de santé et de service public par canton rural, et un maillage serré en transports en commun et transports collectifs.

Nous aiderons à la structuration des circuits courts dans chaque bassin de vie, pour les marchés, la restauration collective, mais aussi l’industrie.

L’Alternative à gauche : Nathalie Vermorel

Les deux maîtres mots de notre projet sont : services publics et égalité entre les territoires, c’est-à-dire accès pour tous aux mêmes services, que l’on réside au centre d’une grande ville, à sa périphérie, dans une bourgade ou un village.  La réforme territoriale,  qui organise la concentration des richesses dans les métropoles et la désertification des territoires jugés « peu attractifs » dans la « compétition mondiale, va à l’encontre de ces objectifs. À cette concurrence exacerbée entre les territoires, nous voulons au contraire substituer la coopération. À la privatisation généralisée, nous opposons la défense et le développement de services publics modernisés, avec une gestion collective associant les usagers. Parce que nous voulons rester maîtres de ces choix, nous nous opposons au traité Tafta et déclarerons la région hors traité Tafta.

Nous avons pour objectif d’assurer:

  • un maillage de services de proximité, répondant au mieux aux besoins des populations, seul à même de favoriser un équilibre entre villes et campagnes. Nous soutenons les comités de défense, les résistances dees citoyen-ne-s qui, ici et là, s’opposent à la fermeture de postes, écoles, services de santé, de justice et de police qui portent une atteinte grave à la qualité de vie et engendrent des pertes de temps et déplacements croissants aux populations.
  • un développement cohérent et multimodal  des transports collectifs associé à une politique de tarifs réduits (voir ci-dessus) qui assure à chacun le droit fondamental à la mobilité.
  • une répartition équitable des interventions régionales entre les territoires
  • Toutes les politiques sectorielles que nous avons déclinées précédemment ont pour objectif l’égalité et la solidarité entre les hommes et les territoires, et concourent à un aménagement harmonieux de celui-ci.

Lutte Ouvrière Claire Rocher 

Lutte Ouvrière n’a pas répondu à nos questions dans le détail des programmes  :  « Il est évident que nous ne serons pas élus à la tête de la Région et que nous nous élevons contre tous ces politiciens qui ne sont pas avares de promesses. Promesses qu’ils jettent aux oubliettes sitôt élus. Ces élections sont politiques et il est important qu’un courant ouvrier, un courant communiste se fasse entendre à travers les élections régionales de décembre« . 

Debout la France : Maxime Thiebaut

La région doit mener des actions efficaces pour un développement harmonieux du territoire régional. Pour cela, il faut agir avec l’État en étant offensif pour assurer ou rétablir des services publics de qualité au service des habitants afin de lutter contre la désertification des zones rurales. La question des déplacements est essentielle.

MoDem : Christophe Grudler

L’aménagement du territoire est la variable clef d’une politique régionale efficace et respectueuse des habitants et des élus de proximité. Cette compétence régionale doit donc être pensée transversalement et mise en perspective au travers des autres compétences régionales : Economie – Mobilité – Tourisme – Agriculture – Sport et Culture – mais aussi maillage de nos services publics. C’est pour cette raison que l’aménagement territorial est intimement lié à l’écoute de la population et de leurs besoins.

Union de la gauche (PS…) : Marie-Guite Dufay

Nous poursuivrons l’amélioration des infrastructures routières avec l’État et l’ensemble des collectivités afin de faciliter les déplacements et d’améliorer la sécurité, avec notamment le désenclavement routier de la Haute-Saône par l’amélioration de la RN 57 et de la RN 19 en 2 x 2 voies, et l’achèvement des travaux de la RN 7 de Saint Pierre de Moutier jusqu’au département de l’Allier.

Nous renforcerons la mobilisation de nos politiques publiques en direction des quartiers prioritaires de la politique de la ville, avec l’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, la qualité des équipements publics et le maintien les services publics.

Nous agirons pour le maintien des services publics en zone rurale en soutenant les maisons de services publics, et nous accompagnerons le développement des maisons de santé pour faciliter l’accès aux soins pour tous. 

  • Les programmes des candidats sont présentés dans l’ordre de présentation des panneaux électoraux
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos  institutions locales

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.45
légère pluie
le 21/10 à 3h00
Vent
2.96 m/s
Pression
1013.94 hPa
Humidité
96 %

Sondage