"Les retraités doivent être reconsidérés pour ce qu'ils sont très exactement dans l'économie"

Publié le 17/03/2015 - 11:54
Mis à jour le 17/03/2015 - 16:32

Une vingtaine de retraités s'est rassemblée place Pasteur à Besançon ce mardi 17 mars 2015 matin à 10 heures contre l'austérité, car leur situation "ne se cesse de se dégrader"...

Manifestation

PUBLICITÉ

"Nous sommes là principalement pour revendiquer l'augmentation de nos retraites qui n'ont pas été augmentées depuis octobre 2012 et dont l'augmentation n'est pas prévue cette année", nous explique Marc Cachot, secrétaire du syndicat CGT multiprod de Besançon.

Il ajoute que "les retraités aujourd'hui, les 15 millions en France, sont une part non négligeable dans l'économie du pays. Les parents aident leurs enfants, souvent, n'est-ce pas ? Mais les grands-parents aident aussi leurs petits enfants ! Parce que nos enfants travaillant de plus en plus tard, faisant des études de plus en plus longues, et se retrouvant bien souvent au chômage après leurs études ont recours aux parents et grands-parents pour pouvoir financer le nécessaire pour vivre".

"Les retraités doivent être reconsidérés pour ce qu'ils sont très exactement dans la société et dans l'économie, de manière à ce qu'on prenne en compte de l'argent qu'ils apportent dans l'économie" conclut Marc Cachot.

Les retraités rassemblés revendiquent également : 

  • Un retour à la revalorisation annuelle de toutes les pensions et retraites au 1er janvier et le rattrapage des 30 mois sans revalorisation
  • Une indexation sur l'évolution des salaires
  • Un retour au droit à la retraite à 60 ans et à un départ anticipé pour les métiers pénibles ou insalubres
  • Un minimum de retraite équivalent au SMIC pour tout retraité ayant une carrière complète
  • Le rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour tous les parents isolés ayant élevé un enfant et le retour à l'exonération fiscale des majorations familiales de pension pour les retraités ayant eu 3 enfants, sans attendre une véritable réforme fiscale qui garantisse l'égalité entre les citoyens tout en finançant les services publics.
  • Le maintien et l'amélioration des pensions de réversion et la suppression des conditions de ressources
  • La prise en charge de la perte d'autonomie par la sécurité sociale et donc la suppression de la CASA. Estimant insuffisante la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, les retraités revendiquent des moyens permettant l'amélioration de la prise en charge, que ce soit à domicile ou en établissement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

[Mis à jour] • La FDSEA et les JA du Doubs ont décidé de répondre à l’appel à mobilisation national lancé par leurs réseaux FNSEA et JA Nat. Trois convois de tracteurs se sont mis devant la Préfecture de Besançon ce 22 octobre 2019. Selon le FDSEA du Doubs, 150 agriculteurs sont mobilisés. Ils ont ensuite déambulé, en tracteur, dans Besançon, avant de partir vers 15h.

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.41
partiellement nuageux
le 23/10 à 12h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
63 %

Sondage