Alerte Témoin

Réforme territoriale : le Conseil général du Jura lance une consultation publique

Publié le 01/09/2014 - 18:11
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

Le Conseil général du Jura a lancé lundi 1er septembre une consultation publique auprès des Jurassiens pour savoir s'ils préfèrent que leur département fasse partie de la future région Bourgogne-Franche-Comté ou Rhône-Alpes, dans le cadre de la réforme territoriale. La consultation, qui n'a pas de valeur décisionnaire, durera tout le mois de septembre et le résultat sera connu en octobre, a indiqué à l'AFP le président PS du Conseil général du Jura, Christophe Perny.

1301328896.jpg
Christophe Perny, né à Pontarlier, est âgé de 45 ans©

Les habitants du Jura sont appelés à se prononcer sur deux questions : "La fusion des régions vous semble-t-elle être une priorité : oui ou non ?". Et "si oui, pour vous, où est la place du Jura : en Bourgogne-Franche-Comté ou en Rhône-Alpes ?". Ils peuvent répondre via un bulletin présent dans l'exemplaire de la revue mensuelle du Conseil général qu'ils reçoivent par voie postale, via le site internet de la collectivité ou dans une urne installée à l'hôtel de département.

Le projet de loi relatif à la délimitation des 13 nouvelles régions françaises prévoit la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté, dont fait partie le département du Jura. Mais à partir de 2016 les départements pourront bénéficier d'un "droit d'option" leur permettant de demander à quitter une région pour une autre. "Je serai le porte-parole des Jurassiens, quel que soit le résultat du vote", affirme M Perny en reprochant "au gouvernement de ne pas associer les élus et la population locale à la réforme territoriale".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

fusion des régions

Fusion Bourgogne-Franche-Comté : les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018

Trois régions sur treize ont réduit leurs dépenses de fonctionnement après la réforme territoriale de la fusion des régions. En Bourgogne Franche-Comté, les dépenses de fonctionnement - à périmètre constant - ont augmenté de 2,2 % entre 2015 et 2018.

Réforme territoriale : le coup de gueule de Gérard Quété, maire de Vuillafans

A la veille de la visite de la secrétaire d'État en charge des collectivités territoriales en Bourgogne Franche-Comté pour parler de la fusion des régions et de la réforme territoriale, nous avons reçu du maire de Vuillafans (village de 800 habitants de la vallée de la Loue) cette prise de position sans ambiguïté aucune concernant les communes de la réforme territoriale en cours et de son impact sur les communes.

Philippe Gonon : la dérive de nos institutions locales

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Philippe Gonon, vice président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) du Doubs craint un "court-circuitage" des instances locales. 

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.69
    légère pluie
    le 25/09 à 3h00
    Vent
    4.5 m/s
    Pression
    1004 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage