Réforme territoriale : les régionales repoussées à l'automne 2015

Publié le 15/05/2014 - 08:28
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:02

Le gouvernement envisage de repousser les élections régionales non plus d'un an en mars 2016 mais de six mois à l'automne 2015, voulant accélérer le rythme de son projet de réforme territoriale. La nouvelle carte des région devarit être bouclé d'ici là...

conseil régional (drapeaux façade) 002.jpg
Image d'illustration © archives carvy

Hollande veut accélérer

PUBLICITÉ

Le président François Hollande, qui a démarré ce mercredi 14 mai 2014 une consultation des chefs de parti, a demandé au Premier ministre Manuel Valls « d’accélérer » la mise en place d’une nouvelle organisation territoriale visant à supprimer les départements et à diviser par deux le nombre de régions.

Selon Les Echos, un scénario « semble tenir la corde: le report des élections régionales, non plus d’un an, en mars 2016, comme envisagé, mais de six mois seulement, donc à l’automne 2015« .

Cela implique de boucler la carte des régions dès l’automne 2015, explique le quotidien économique car le périmètre des territoires doit être « figé » un an avant les élections. D’où un calendrier « serré » pour une réforme qui suscite des divergences au sein de la gauche comme de la droite, et même à l’intérieur des formations politiques, comme à l’UMP.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.88
couvert
le 19/07 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1016.74 hPa
Humidité
91 %

Sondage