« Rebsamen et Cambadélis ont joué à la roulette russe » selon François Sauvadet

Publié le 13/12/2015 - 21:49
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:57

Le second tour de l'élection en Bourgogne Franche-Comté s'est déroulé ce dimanche 13 décembre 2015. La liste de l'UDI-Les Républicains menée par François Sauvadet a recueilli 33,5% des voix, un score très serré avec celui de Marie-Guite Dufay. Réactions…

02FrancoisSauvadet001.JPG
François Sauvadet ©Alexane Alfaro

Réaction

PUBLICITÉ

« On a fait une belle campagne, digne, sobre, sur le projet et tout s’est joué dans un mouchoir de poche, vous l’avez vu » a-t-il déclaré à la presse dans son QG de Côte-d’Or.

« Je pense que François Rebsamen – maire de Dijon – et Jean-Christophe Cambadelis – premier secrétaire du PS – ont pris un vrai risque : chacun savait que le FN est très élevé, ils ont joué à la roulette russe ».

Trois départements ont voté en majorité pour le Front national : « C’est une situation très complexe dans laquelle sera notre région. »

« J’assume l’entière responsabilité de cette campagne, nous avons perdu peu mais nous avons perdu ».

François Sauvadet démissionne de son mandat parlementaire. « Dès demain matin, nous nous mettrons au travail ».


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.98
légère pluie
le 20/05 à 12h00
Vent
3.74 m/s
Pression
1009.41 hPa
Humidité
93 %

Sondage