Restructuration des collèges : après Proudhon, Diderot

Publié le 19/10/2012 - 20:10
Mis à jour le 19/10/2012 - 20:22

Ce début d’année scolaire à Besançon est propice aux poses de "première pierre". Après le collège Proudhon à Palente le 11 octobre dernier, c’est au tour du collège Diderot de faire l’objet d’une telle cérémonie. Celle-ci s’est déroulée jeudi 18 octobre et a symboliquement lancé le début des travaux de restructuration de cet établissement du quartier Planoise.

Première pierre

PUBLICITÉ

27ème opération du plan départemental pluriannuel des collèges publics engagé par le Conseil général du Doubs, la réhabilitation du collège Diderot s’inscrit dans le cadre du programme de rénovation urbaine (PRU) du quartier de Planoise à Besançon. En conséquence, elle a été en partie étudiée avec la Ville de Besançon et  la Communauté d’agglomération du Grand Besançon en vue d’intégrer le collège dans son tissu urbain, en tenant compte des démolitions et reconstructions de logements prévues dans le cadre de ce PRU, de l’aménagement d’un parvis par la Ville et du futur tramway.

Ouvert sur le parvis

Il a donc été demandé aux architectes de proposer : 

  • un collège visible et structurant dans le quartier sans chercher à l’imposer, 
  • une façade ouest ouverte sur le futur parvis, 
  • un angle stratégique à la rencontre du parvis et de l’avenue d’Ile-de-France, 
  • une façade semi-ouverte sur l’avenue d’Ile-de-France, accompagnant la requalification de cette artère et dialoguant avec le quartier, 
  • un collège marquant sa présence sans pour autant être ouvert. 

Les cabinets d’architectures  BBC Architectes et Francis Barrès ont été retenus pour assurer la maîtrise d’œuvre de l’opération.  

Une salle pour les associations du quartier

Les travaux ont débuté cet été et doivent s’achever en août 2015. Leur montant prévu s’élève à 20,9 millions d’euros.

A noter qu’une salle polyvalente  sera construite au sein du collège avec un accès direct depuis le  parvis. Celle-ci sera mise à disposition des associations du quartier. Sa construction bénéficie d’une subvention de 456.000 euros au titre du programme ANRU. Subvention également de l’Ademe à hauteur de 67.710 euros en raison de la préoccupation du développement durable dans la construction : isolation par l’extérieur, toiture terrasse végétalisée, centrale d’air double flux, sous station principale alimentée par la chaufferie de Planoise. 

Personnalités

Comme de coutume, nombre de personnalités étaient aux côtés du président du Conseil général du Doubs Claude Jeannerot pour cette cérémonie : Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, président du Grand Besançon, Éric Martin, recteur de l’Académie de Besançon, chancelier des universités, Barbara Romagnan, députée de la 1ère circonscription du Doubs, Rémy Nappey, vice-président du Conseil général en charge de la citoyenneté, de la politique éducative et culturelle, Lotfi Saïd, Conseiller général du canton de Besançon Planoise, , Elisabeth Bisot, Directrice académique des services de l’Education Nationale et Jean-Louis Tournut, principal du collège.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.51
couvert
le 21/05 à 21h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1018.6 hPa
Humidité
91 %

Sondage