Rugby (F3) : l’OB laisse filer un avantage précieux

Publié le 29/04/2012 - 20:14
Mis à jour le 29/04/2012 - 20:14

Pour son match aller de 32ème de finale contre Lyon Saint Priest, l’Olympique Besançon s’est incliné 15 à 13, en ayant pourtant largement dominé en première période.

PUBLICITÉ

13-3 à la mi-temps. C’était l’avantage des Bisontins sur leurs adversaires lyonnais. Après un quart d’heure de jeu, l’OB se fendait même de dominer 10 à 0, avec une pénalité et un essai transformé. Mais les locaux accusent le coup en fin de période, laisse plus d’espaces à leurs adversaires et une pénalité partout plus tard, Besançon retourne aux vestiaires avec cette avance de 13-3.

Mais les joueurs bisontins vont ensuite payer des fautes tactiques et un manque de solidarité dans le jeu. Saint Priest obtient une pénalité et revient à 13-9.

La différence se fera sur une très bonne fin de match des Lyonnais, pas exceptionnels mais réalistes, qui réalisent un drop et transforment une nouvelle pénalité pour s’adjuger la victoire.

Les Bisontins devront réagir à l’extérieur, dimanche 6 mai. Ou bien se voir sortir dès les 32ème de finale, ce qui serait une vraie déception pour une équipe qui a les moyens de réaliser quelque chose.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise du volley-ball à l’ASPTT Besançon

Reprise du volley-ball à l’ASPTT Besançon

La France accueille en ce mois de septembre les championnats d'Europe de volley-ball masculin avec une finale qui se déroulera à Paris le 29 septembre. Le volley est donc à l'honneur en cette rentrée et l'ASPTT vous invite à venir (re)découvrir ce sport qui est celui qui comporte le plus de licenciés dans le monde.

Fin de saison pour Thibaut Pinot

Fin de saison pour Thibaut Pinot

"Grosse fatigue" : le cycliste franc-comtois de la FDJ arrête sa saison. Il ne participera aux Championnat du monde, ni au Tour de Lombardie et au Tour du Doubs (15 septembre 2019). "Mon état actuel ne me permettra pas d'être suffisamment compétitif..." a déclaré le coureur de Mélisey qui assure déjà penser à 2020.