Salaires et acquis sociaux : journée d'action chez Carrefour vendredi

Publié le 11/03/2015 - 17:20
Mis à jour le 11/03/2015 - 17:38

La CFDT et la CGT appellent à une journée d'actions ce vendredi 13 mars 2015 dans les hypermarchés Carrefour pour protester notamment contre la remise en cause d'acquis sociaux au détriment des nouveaux embauchés.

1213005224_carrefour_caddy.jpg
©
PUBLICITÉ

Les nouveaux embauchés devront désormais attendre 12 mois avant de pouvoir bénéficier des primes de vacances et de fin d’année, contre 3 mois auparavant, ce qui équivaut à la « perte d’environ un mois de salaire », a expliqué mardi Serge Corfa, délégué syndical central CFDT. « Ils vont taper sur les plus précaires, les plus bas salaires, c’est inacceptable. » 

« La journée d’action de vendredi devrait se traduire selon les sites par des pétitions, des débrayages ou des grèves »

C’est « la première fois » que la direction « revient ainsi sur des avantages acquis », a souligné de son côté Franck Gaulin, délégué syndical central CGT, en observant qu’en raison de l’important turn-over, les nouveaux salariés « restent rarement 12 mois ».

Cette mesure figure dans l’accord intervenu dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO), signé par FO, premier syndicat du groupe, et la CFE-CGC. Pour la direction, il ne s’agit pas de « revenir sur des acquis sociaux, puisque cela concerne des salariés à venir ». Carrefour précise aussi s’être ainsi aligné sur les accords de branche concernant la prime de fin d’année, tandis que la prime de vacances n’y est même pas prévue.  

Plus généralement, CFDT et CGT, 2e et 3e syndicats de l’entreprise, demandent une plus juste répartition des profits, alors que le groupe a enregistré un bénéfice net de 1,24 milliard d’euros en 2014.La CGT dénonce « l’humiliation » d’une augmentation de 0,5% des salaires en 2015, une augmentation que la CFDT -qui rappelle que les 193 hypermarchés Carrefour de France comptent environ 61.000 salariés-, chiffre à « 3 euros » par mois pour une caissière.

La direction fait valoir de son côté une « amélioration » du pouvoir d’achat, « dans un contexte d’inflation très basse », via aussi la revalorisation de 40 centimes des tickets restaurants.

(Avec AFP)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.84
couvert
le 20/08 à 6h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1021.89 hPa
Humidité
84 %

Sondage