Alerte Témoin

Sarkozy ironise sur la conséquence du "changement climatique", la Jungle à Calais

Publié le 05/11/2016 - 07:53
Mis à jour le 09/11/2016 - 10:49

Nicolas Sarkozy a ironisé ce vendredi 4 novembre 2016 en réunion publique à Belfort sur "les conséquences" du changement climatique: "Il y a maintenant une +Jungle+ à Calais", du nom officieux du camp qui a abrité plusieurs milliers de migrants. "Le changement climatique a eu des conséquences, il y a maintenant une +jungle+ à Calais", s'est amusé Nicolas Sarkozy, ce qui a fait rire quelques supporters, devant une "Maison du peuple" pleine. Il a aussi évoqué le sujet d'Alstom. "L'identité n'est pas heureuse pour les ouvriers d'Alstom" a-t-il déclaré.

recemment_mis_a_jour9.jpg
Nicolas Sarkozy à Belfort le 5/11/16 © Twitter Laurent Asencio / Tout pour la France

M. Sarkozy s'était fait reprocher en septembre par plusieurs de ses adversaires à la primaire de la droite d'avoir relativisé le rôle de l'activité humaine dans le réchauffement climatique. "Ils ont évacué la +Jungle+. Qu'ont-ils promis pour cette évacuation ? Je ne comprends pas", a poursuivi Nicolas Sarkozy, au sujet de ce camp démantelé fin octobre, ce qui a entraîné la prise en charge d'un peu plus de 7.000 migrants selon le bilan définitif de l'opération fait par Bernard Cazeneuve vendredi. 

Revenant sur le démantèlement à Paris vendredi matin d'un camp, l'ancien chef de l'Etat s'est interrogé: "il y avait 3.000 étrangers en situation irrégulière sous le métro. C'est ça la République française ?". "On va mettre des Calais partout en France, on va leur promettre des papiers, et les mêmes causes produisant les mêmes effets, on va retrouver une nouvelle +Jungle+", a encore pronostiqué celui qui entend faire mentir les sondages pour battre Alain Juppé les 20 et 27 novembre.

Il a répété son diagnostic "lucide" de la France: la situation est "très grave", à cause des "barbares moyen-âgeux" attaquant la France et qui "veulent enfermer la femme derrière le burkini, le voile ou la burqa". "Ici en France, on va parler de l'+identité heureuse+ aux six millions de chômeurs qui regardent le plein emploi en Allemagne ou en Grande-Bretagne ?

 "L'identité n'est pas heureuse pour les ouvriers d'Alstom"

L'identité n'est pas heureuse pour les ouvriers d'Alstom trahis par un gouvernement qui a menti matin, midi et soir", a insisté Nicolas Sarkozy, qui avait rencontré auparavant des salariés et représentants syndicaux du site de Belfort, dans une allusion à l'objectif fixé par son adversaire de la primaire, le maire de Bordeaux.

Au lendemain du deuxième débat de la primaire, "une très bonne soirée" selon lui où il a concentré encore les attaques de ses adversaires, M. Sarkozy a aussi manié l'ironie devant le public qualifié de "Gaulois": "C'était si émouvant de voir tous ces amis qui se pressaient sur la tribune que j'en avais des bleus, tellement ils voulaient être près de moi."

(AFP)  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaire républicains

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus « déterminé » à se présenter en 2017

Suite a? la victoire de Franc?ois Fillon a? la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, le candidat à la présidentielle Paul Mumbach affirme que "ma de?termination a? me pre?senter a? la prochaine pre?sidentielle est plus grande encore afin notamment d’y faire entendre la voix des maires en cole?re et celle des territoires face aux partis politiques."

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme « le plus sérieux et le plus audacieux »

Ce?dric Perrin, se?nateur du Territoire de Belfort et pre?sident du comite? de?partemental de soutien a? Franc?ois Fillon se fe?licite de sa victoire a? l’occasion de cette primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Selon lui, le candidat LR à la présidentielle 2017 "dispose du programme le plus sérieux et le plus audacieux pour remettre la France sur les bons rails".

« François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national » selon Jacques Grosperrin

Le second tour de l'élection primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016 a choisi François Fillon comme candidat à la présidentielle qui se déroulera au printemps 2017. Pour Jacques Grosperrin, sénateur LR du Doubs et soutien de François Fillon, "l'heure est au rassemblement" et "F. Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national"… 

Primaire de la droite et du centre - second tour from maCommune.info on Vimeo.

Éric Alauzet :  » la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire »

Le député du Doubs Éric Alauzet parle d'un résultat "sans appel" pour François Fillon qui doit sonner "comme un sévère avertissement en direction de la Gauche et de l’Écologie avec le risque d’une fragmentation et en conséquence d’une élimination au soir du premier tour de l’élection présidentielle"

Alain Chrétien : « François Fillon est une chance pour la France »

Le député-maire LR de Vesoul se réjouit de cette  victoire "sans conteste" de François Fillon au second tour de cette Primaire de la droite et du centre marque de ce dimanche 27 novembre 2016. Alain Chrétien, qui soutenait Bruno Lemaire au premier tour de la Primaire, estime que François Fillon saura engager les réformes indispensables pour la France.

Politique

Conseil Municipal à venir : « les feuilles de route se construisent avec les objectifs proches des axes de notre programme » (A. Vignot)

Installé le 3 juillet dernier, le nouveau conseil municipal affiche 55 conseillers municipaux qui siégeront jusqu'en 2026 (voir notre article). Ce 15 juillet 2020, le premier Conseil Municipal sera l'occasion de faire le bilan de la crise sanitaire, mais également d'évoquer des thèmes chers à la nouvelle maire ainsi que les orientations budgétaires et le budget primitif 2020...

Quels élus pour le futur bureau exécutif de Grand Besançon Métropole ?

Les 123 élus du conseil communautaire de Grand Besançon Métropole se réuniront le jeudi 16 juillet 2020 au palais des sports de Besançon en vue de l'élection des membres du bureau :  président, vice-présidents et conseillers communautaires délégués. Ils formeront le bureau exécutif de la communauté urbaine. A l'issue du vote, Anne Vignot devrait être élue présidente. Gabriel Baulieu, maire de Serre-les-Sapins, devrait quant à lui être reconduit au poste de premier vice-président.

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.72
    légère pluie
    le 14/07 à 18h00
    Vent
    2.05 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    58 %

    Sondage