Sécheresse : la préfecture du Doubs veut anticiper

Publié le 02/07/2021 - 10:32
Mis à jour le 02/07/2021 - 10:32

Le Préfet du Doubs a réuni ce mardi 29 juin 2021 le comité de ressources en eau pour faire le point sur l’état des ressources au démarrage de l’été. Si la situation actuelle ne pose pas de problème, la situation peut rapidement évoluer sur des sols karstiques.

 © Luan D
© Luan D

Point au 29 juin 2021

Dans le Doubs, depuis le début de l’année, les cumuls des pluies sont proches de la normale, voire un peu excédentaire sur l’est du département.

Le mois de mai très pluvieux – le double des normales de précipitation – et les orages de juin compensent les mois de mars et d’avril qui étaient déficitaires. Les débits dans les cours d’eau sont encore soutenus. Au final, aucun territoire du département du Doubs n’est en alerte sécheresse, situation qui devrait perdurer dans les prochaines semaines.

Au mois de mai, la secrétaire d’État en charge de la biodiversité, Bérangère Abba avait dévoilé une carte de risque des départements métropolitains qui pourraient plus particulièrement connaître des pénuries d’eau cet été.  Le Doubs apparaissait comme un département à risque.

Malgré une situation normale, voire légèrement excédentaire en début de période estivale, les années 2018 à 2020 ont cependant montré que, dans un département aux ressources karstiques comme le Doubs, la situation peut changer en quelques semaines.

Afin d’anticiper une éventuelle crise sécheresse, le Préfet du Doubs a réuni le 29 juin un comité de ressources en eau avec les services de l’État, collectivités, représentants des usagers économiques et non économiques. Occasion de présenter les évolutions des arrêtés qui seraient pris si le préfet était amené à classer une partie du département en alerte, alerte renforcée voire en crise.

La principale évolution est l’introduction pour les usagers économiques qui consomment plus de 1 000m3/an d’eau de réduction graduée de leur consommation d’eau (les usages agricoles étaient d’ores et déjà réglementés). Des contrôles pourraient alors être effectués par les services de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, l’aménagement et du logement).

Les mesures de restrictions applicables en situation de sécheresse

Info +

Les collectivités, les usagers économiques et non économiques et les particuliers sont invités à se tenir au courant de l’évolution de la situation. Le site Propluvia présente de manière actualisée en continu les mesures en vigueur.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.45
peu nuageux
le 16/07 à 12h00
Vent
5.88 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
62 %