Si sainte Colette m’était contée

Publié le 15/01/2015 - 11:28
Mis à jour le 15/01/2015 - 11:34

Elle fut la plus grande réformatrice religieuse du Moyen Age. Colette de Corbie est au cœur du dernier livre de l’historienne lédonienne Annie Gay.

2015-01-04-livre_annie_gay_ste_colette.jpg
©dr

livre

PUBLICITÉ
Si le nom de la Picarde Colette de Corbie (1381-1447) ne vous dit rien, sachez que c’est elle qui réforma les ordres des Franciscains et des Clarisses de François et Claire d’Assise. Et c’est à elle que l’on doit, entre autres, la fondation du monastère des Clarisses de Poligny en 1415, il y a juste 600 ans. Ce couvent, situé derrière la collégiale Saint-Hippolyte, présente la particularité d’être toujours dans son lieu d’origine, ayant été réoccupé après la Révolution par les sœurs qui en avaient été chassé. Il recèle en outre, dans une chasse conservée dans sa chapelle, les reliques de sainte Colette. 
 
Annie Gay, historienne et romancière jurassienne, a choisi de lui consacrer son dernier livre. Mais si elle y relate la vie de celle qui est considérée comme la plus grande réformatrice religieuse du Moyen-Age, elle a choisi de le faire sous l’angle de la femme. Imaginant ses tourments et ses luttes, elle livre le portrait vivant d’une femme résolue, ancrée dans son époque. Un destin extraordinaire qui passe, outre Poligny, par Besançon et Dole pour la Franche-Comté.

En pratique :

Annie Gay, « Colette de Corbie« , éditions Cabédita, septembre 2014, 192 pages, 22 euros. En vente en librairie. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.34
couvert
le 25/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015.65 hPa
Humidité
95 %

Sondage