Soixante demandeurs d’asile de Calais vont être accueillis en Côte-d’Or

Publié le 14/01/2015 - 16:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:48

Une soixantaine de demandeurs d'asile venant de Calais vont être accueillis à partir de février dans une ancienne caserne de gendarmerie à Pouilly-en-Auxois (Côte-d'Or), a annoncé mercredi 14 janvier 2015 la sous préfète de Beaune, Anne Frackowiak-Jacobs.

PUBLICITÉ

« Il s’agit d’une opération ponctuelle de désengorgement de Calais », a déclaré lors d’une conférence de presse Mme Frackowiak-Jacobs, en précisant que « sept ou huit autres résidences sont en projet en France »

A Pouilly-en-Auxois, une ancienne caserne de gendarmerie, qui compte vingt logements, accueillera à partir de février « soixante personnes maximum, essentiellement des Erythréens et des Soudanais », a poursuivi la sous-préfète. « Il s’agit de demandeurs d’asile, en situation régulière, qui ont déposé un dossier à l’OFPRA et qui sont en attente de réponse », a-t-elle dit. La structure sera gérée par Adoma, qui dispose d’un bail de 18 mois et qui accompagnera ces demandeurs d’asile grâce à une équipe de quatre personnes.

Porte fracturée et feu de poubelle

Dans la nuit de lundi à mardi, une porte du bâtiment a été fracturée et le feu a été mis à une poubelle, sans provoquer de dégâts, tandis que l’arrivée de ces migrants n’avait pas encore été officialisée. La sous-préfète a dit « condamner » ces faits, assurant que la présence de la gendarmerie sera accrue durant « les six premières semaines ». Le directeur de l’Etablissement Nord-Est d’Adoma, Gilles Furno a trouvé « dommage qu’on puisse avoir une image négative ».

Le maire (SE) de cette commune d’environ 1.600 habitants, Bernard Milloir, a dit vouloir « apaiser » : « quand on voit que c’est une structure encadrée, il y a toute latitude pour que ça se passe bien ». « On entend beaucoup ceux qui sont contre mais d’autres personnes ont proposé, par exemple, de donner des cours de langue », a-t-il ajouté.

Environ 2.300 migrants, principalement Soudanais, Erythréens et Syriens, vivent dans des tentes à Calais où certains essaient de passer en Grande-Bretagne. L’ouverture à Calais d’un centre d’accueil de jour, avec notamment des douches et des toilettes, est prévue pour le mois d’avril.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Color Life à Besançon : fin des inscriptions ce dimanche

Color Life à Besançon : fin des inscriptions ce dimanche

Créée et organisée depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs (Besançon) de la Ligue contre le cancer, la Color Life est devenue un événement incontournable dans la vie bisontine. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au dimanche 19 mai 2019 pour participer à la prochaine édition du 26 mai !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.4
ciel dégagé
le 22/05 à 3h00
Vent
1.24 m/s
Pression
1019.91 hPa
Humidité
97 %

Sondage