Sophie Montel écartée de la présidence du FN au conseil régional : Julien Acard démissionne du Front National

Publié le 03/09/2017 - 10:03
Mis à jour le 25/09/2017 - 17:11

Dans une vidéo postée ce samedi 2 septembre 2017 sur YouTube, le conseiller régional et conseiller municipal de Besançon, fidèle de Sophie Montel, a décidé de quitter le mouvement tout en conservant ses mandats d'élus.

juilen_acard_sophie_montel.jpg
Sophie Montel et Julien Acard
PUBLICITÉ
  • Rappel des faits : le 30 juin 2017, Sophie Montel a été évincée de la présidence du groupe FN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté par 16 des 24  élus FN à la Région.

Il est reproché à la députée européenne son attitude envers les élus de son groupe, ses prises de position – dérapages pour certains –  et son rapprochement avec la ligne Philippot.

Sophie Montel a tenté de calmer le jeu durant l’été. Peine perdue. Marcel Stephan a pris provisoirement a président et c’est Julien Odoul qui est pressenti par le FN pour reprendre les rênes de la présidence du groupe. Julien Dray, me secrétaire général du FN, devrait l’annoncer le 9 septembre prochain à Dijon.

Décision « insensée » : démission de Julien Acard du FN 

En apprenant la confirmation de l’éviction, le  conseiller régional Julien Acard, qui fait parte des 6 fidèles de Sophie Montel au sein du groupe régional, a tenu à réagir en tant qu' »ami » dans une vidéo de 10 minutes postée sur YouTube dans laquelle il égratigne Marine Le Pen et de membres locaux du FN.

Il parle d’une décision « insensée » et « dévastatrice en Bourgogne Franche-Comté« . Il décide donc de démissionner du parti de Marine Le Pen. « Sophie a 30 ans de carte au Front national, plus que la plupart des gens qui essaient de la pousser vers la sortie (…) Au-delà du nombre d’années, je pense qu’elle a apporté une vraie valeur ajoutée au parti.   » 

Dans cette vidéo il parle de la force de travail de Sophie Montel, de sa notoriété et de son courage politique. Pour lui, derrière la « violence » de la décision, il s’interroge. « Quel autre parti couperait la tête de sa seule vraie représentante en région ? »  Il en veut pour preuve que les élus FN au conseil régional sont dans « l’incapacité de se trouver un leader… » 

Julien Acard : « Le FN ne veut pas gagner« 

Estimant que le FN ne veut pas gagner et qu’il se complait dans son rôle d’opposant, Julien Acard s’en prend à Marine Le Pen en rappelant le débat du second tour de l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron. « On s’est rendu compte que Mme Le Pen était agressive, comme elle l’est aujourd’hui, et qu’elle n’était surtout pas au niveau. C’est ce que j’entends des militants… »

Pour conclure, il annonce sa démission du Fn et décide de conserver ses mandats d’élus locaux à la Ville de Besançon et au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.54
légère pluie
le 27/05 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1011.47 hPa
Humidité
85 %

Sondage