Sophie Montel écartée de la présidence du FN au conseil régional : Julien Acard démissionne du Front National

Publié le 03/09/2017 - 10:03
Mis à jour le 25/09/2017 - 17:11

Dans une vidéo postée ce samedi 2 septembre 2017 sur YouTube, le conseiller régional et conseiller municipal de Besançon, fidèle de Sophie Montel, a décidé de quitter le mouvement tout en conservant ses mandats d'élus.

 ©
©
  • Rappel des faits : le 30 juin 2017, Sophie Montel a été évincée de la présidence du groupe FN au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté par 16 des 24  élus FN à la Région.

Il est reproché à la députée européenne son attitude envers les élus de son groupe, ses prises de position - dérapages pour certains -  et son rapprochement avec la ligne Philippot.

Sophie Montel a tenté de calmer le jeu durant l'été. Peine perdue. Marcel Stephan a pris provisoirement a président et c'est Julien Odoul qui est pressenti par le FN pour reprendre les rênes de la présidence du groupe. Julien Dray, me secrétaire général du FN, devrait l'annoncer le 9 septembre prochain à Dijon.

Décision "insensée" : démission de Julien Acard du FN 

En apprenant la confirmation de l'éviction, le  conseiller régional Julien Acard, qui fait parte des 6 fidèles de Sophie Montel au sein du groupe régional, a tenu à réagir en tant qu'"ami" dans une vidéo de 10 minutes postée sur YouTube dans laquelle il égratigne Marine Le Pen et de membres locaux du FN.

Il parle d'une décision "insensée" et "dévastatrice en Bourgogne Franche-Comté". Il décide donc de démissionner du parti de Marine Le Pen. "Sophie a 30 ans de carte au Front national, plus que la plupart des gens qui essaient de la pousser vers la sortie (…) Au-delà du nombre d'années, je pense qu'elle a apporté une vraie valeur ajoutée au parti.  " 

Dans cette vidéo il parle de la force de travail de Sophie Montel, de sa notoriété et de son courage politique. Pour lui, derrière la "violence" de la décision, il s'interroge. "Quel autre parti couperait la tête de sa seule vraie représentante en région ?"  Il en veut pour preuve que les élus FN au conseil régional sont dans "l'incapacité de se trouver un leader…

Julien Acard : "Le FN ne veut pas gagner"

Estimant que le FN ne veut pas gagner et qu'il se complait dans son rôle d'opposant, Julien Acard s'en prend à Marine Le Pen en rappelant le débat du second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron. "On s'est rendu compte que Mme Le Pen était agressive, comme elle l'est aujourd'hui, et qu'elle n'était surtout pas au niveau. C'est ce que j'entends des militants…"

Pour conclure, il annonce sa démission du Fn et décide de conserver ses mandats d'élus locaux à la Ville de Besançon et au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

RN 57 Micropolis – Beure : les élus PS et Républicains de Besançon avancent les mêmes arguments… « écolos » !

Pour ! • C'est le débat politique du moment. Pour ou contre la réalisation de la 2 x 2 voies entre Micropolis et Beure ? Si pour les écologistes du Grand Besançon ou le parti Génération.s, des alternatives doivent être abordées, les élus socialistes au sein de la majorité de la maire EELV de Besançon, n'hésitent pas à soutenir le projet d'aménagement tout comme les élus LR de l'opposition.

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

RN 57 : Jacques Grosperrin demande à Anne Vignot d’avoir « le courage de ne pas abandonner le projet »

Micropolis - Beure • Alors que EELV et Génération.s s'opposent au doublement des voies sur le trait d'union entre le boulevard et Beure, le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin (LR) s'empare  à son tour du débat et exhorte la maire EEELV de Besançon à ne pas remette en cause le projet routier.

Macron à la rencontre d'agriculteurs mardi en l'absence de leur salon

Circuits courts • Le président de la République se rendra ce mardi 23 février 2021 dans une exploitation à Étaules, un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Dijon. Il sera accompagné par Julien Denormandie. Il s'entretiendra  avec des acteurs de la filière agricole pour démontrer "son intérêt" à ce secteur en l'absence du salon de l'agriculture, annulé cette année à cause de la crise du Covid-19, a annoncé lundi l'Elysée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.96
peu nuageux
le 26/02 à 9h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
84 %

Sondage