Alerte Témoin

Suisse : 300 millions USD des Fonds Moubarak gelés chez Credit Suisse

Publié le 30/12/2012 - 12:34
Mis à jour le 30/12/2012 - 12:35

Selon le journal suisse Le Matin Dimanche,  quelque 300 millions de dollars (227 millions euros) d'avoirs égyptiens gelés par la Suisse se trouvent sur les comptes de la grande banque helvétique Credit Suisse à Genève.

Ce montant représente près de 40% des 700 millions de francs de fonds gelés par Berne dans les banques en Suisse. Les 300 millions de dollars "appartiennent à Alaa et Gamal Moubarak, les fils de l'ancien président, suspectés de corruption", explique Le Matin Dimanche. C'est ce qui ressort d'un document en arabe du ministère de la Justice égyptien dont le journal suisse a obtenu une copie, et qu'il publie sur son site internet.

Selon une source égyptienne du Matin Dimanche, la somme a été "confiée au Credit Suisse en 2005, alors que la réglementation sur le contrôle des personnes politiquement exposées avait déjà été considérablement renforcée" dans la Confédération.

"Alaa Moubarak, 50 ans, et son frère Gamal, 48 ans, sont accusés d'avoir abusé de la position de leur père ces trente dernières années pour recevoir en « cadeau » des villas, des voitures de luxe et surtout des participations dans des sociétés", poursuit Le Matin Dimanche.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de Credit Suisse n'a pas souhaité faire de commentaire, invoquant le secret bancaire. Credit Suisse ne serait pas la seule banque concernée en Suisse. Selon Le Matin Dimanche, plusieurs dizaines de millions de francs seraient aussi gelés sur des comptes de BNP Paribas en Suisse.

Ces informations sont publiées alors que le 18 décembre la justice suisse a décidé de ne pas permettre pour le moment aux autorités égyptiennes l'accès sans restriction au dossier de la procédure pénale ouverte en juin 2011 contre une série de personnes liées au régime du président Hosni Moubarak en "raison de la situation institutionnelle" en Egypte. La procédure engagée par la Suisse vise notamment 14 prévenus, proches de l'ancien président égyptien, suspectés de détournements de fonds publics et de corruption à grande échelle.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     31.38
    partiellement nuageux
    le 11/08 à 15h00
    Vent
    0.57 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage