Collectivités: 2,3 milliards votés par la Région, les Départements et les agglomérations

Publié le 09/01/2012 - 11:18
Mis à jour le 10/01/2012 - 08:16

La plupart des collectivités territoriales de Franche-Comté ont fixé leur budget primitif 2012. Le contexte économique impose la rigueur…

dsc_4491.jpg
L'hémicycle du conseil régional @carvy
PUBLICITÉ

Le conseil régional, les quatre conseils généraux, et les quatre agglomérations de Franche-Comté (celle de Vesoul est encore trop jeune pour rentrer dans les statistiques) ont voté des budgets primitifs 2012 qui s’élèvent au total à plus de deux milliards d’euros.

Une somme colossale qui découle de la décentralisation et des transferts opérés par l’Etat vers les collectivités locales. C’est évidemment le Doubs qui arrive en tête avec un budget de 541 millions d’euros, suivi par le Jura (308 millions), la Haute-Saône (284 millions) et le Territoire de Belfort (149 millions). Quant au budget régional il affiche presque 500 millions d’euros au compteur.

Premier constat, les budgets n’ont pas sensiblement augmentés d’une année sur l’autre depuis 2010. Le budget de la Région a même baissé. C’est le Territoire de Belfort qui affiche la plus forte hausse de 2011 sur 2012 (+3,11%). Au total, le chiffre est quasiment identique à celui de 2010, sous réserve que les deux agglomérations non encore fixées (Besançon et Belfort) n’augmentent pas sensiblement leurs budgets 2012.

Combien représente ces sommes par rapport au nombre d’habitants de chaque collectivité ? Combien dépense chacune d’elle par habitant ? Les quatre Départements, gérés par le PS, arrivent dans un mouchoir de poche. Quand le Doubs dépense 1029 euros par tête de pipe, le Territoire de Belfort se situe à 1045 euros, le Jura à 1178 euros et la Haute-Saône à 1187 euros.

Les Départements ont aujourd’hui des dépenses obligatoires en hausse, plus particulièrement dans le domaine social (RSA, APA), qui ne leur laissent plus beaucoup de marges de manœuvre. Pas étonnant donc que chaque conseil général se retrouve dans les mêmes eaux budgétaires par rapport à des contraintes identiques.

Du coup, les investissements sont freinés et certaines dépenses – on évoque notamment la gratuité des transports scolaires – pourraient être remises en cause dans les prochaines années.

En ce qui concerne les Communautés d’agglomération, la situation est plus contrastée, chacune d’entre elle menant des politiques différentes. La plus jeune d’entre elles, celle de Dole, ne dépensant que 781 euros par habitant quand celle de Belfort frise les 1500 euros.

 

budgets_2012_collectivités

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Originaire de Pontarlier, Boris Boillon est connu pour avoir été conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Élysée et ex-ambassadeur en Irak et Tunisie. Il a été "radié" du Quai D'Orsay par un décret présidentiel du 17 octobre 2019, apprend-on ce mercredi par le quotidien La Lettre A.  

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Dans un communiqué de lundi 21 octobre 2019, l'ancien candidat à l'élection municipale en 2014 Jacques Grosperrin dit être "surpris et flatté" par les candidats à l'élection en 2020 qui auraient un programme largement inspiré du sien. Il leur reproche de ne pas "avoir d'imagination".

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.93
couvert
le 23/10 à 21h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
84 %

Sondage