TER : le contrat du siècle pour Alstom ?

Publié le 02/07/2009 - 08:21
Mis à jour le 02/07/2009 - 08:21

Selon Le Figaro, les régions françaises confierait à Alstom, via la SNCF, une commande de 100 TER pour 1,5 milliard d'euros. Et ce ne serait qu’un début… En Franche-Comté, Alstom est installé à Ornans et à Belfort.

1246515908.jpg
©carvy
PUBLICITÉ
Alstom serait sur le point de remporter un appel d’offres portant sur le renouvellement de rames de trains express régionaux (TER) face au canadien Bombardier, affirme le quotidien national. Le constructeur serait en négociations exclusives avec la SNCF pour une commande ferme de 100 rames pour une valeur de l’ordre de 1,5 milliard d’euros.

Toujours selon Le Figaro, ce ne serait qu’un début. Le nombre de rames commandées à Alstom pourrait s’étoffer et être porté peu à peu à 1000 rames, soit un contrat gigantesque de 15 milliards d’euros.

 
La taille de la commande devrait être précisée à la rentrée et le contrat signé d’ici la fin de l’année, précise le journal, qui relève que le constructeur français est sur le point d’effacer le camouflet reçu en Ile-de-France en 2006 face à Bombardier. Son concurrent canadien avait alors décroché un contrat de 1,58 milliard d’euros pour 172 rames de train Transilien.
 
Le journal souligne qu’officiellement, ce n’est pas la SNCF qui passe commande mais les régions françaises qui l’ont mandatée pour lancer l’appel d’offres, définir les spécifications techniques du matériel roulant et négocier avec le constructeur. Une fois le matériel livré, ce sont les régions qui le paieront et en seront propriétaires mais la SNCF l’utilisera.
 
Le futur TER d’Alstom est une rame dite "porteur polyvalent" à un étage qui roule à 160 km/h.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.36
ciel dégagé
le 22/08 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1024.68 hPa
Humidité
91 %

Sondage