TGV: les aménagements de la gare Besançon Franche-Comté seront-ils finis à l'heure ?

Publié le 19/01/2011 - 08:50
Mis à jour le 13/04/2019 - 08:24

A côté de la nouvelle gare de Besançon sera aménagé un parc tertiaire de 25 hectares. Il devrait être opérationnel juste après l'arrivée du TGV Rhin Rhône.

1295423830.jpg
Février 2010. Patrick Devedjian, à l'époque chargé du plan de relance, découvre la maquette de la nouvelle gare et de ses environs ©archives carvy
PUBLICITÉ
Comment habiller la nouvelle gare Besançon Franche-Comté TGV qui va être desservie à compter du 11 décembre 2011 ? La communauté d’agglomération du Grand Besançon a prévu dans ce secteur se situant à une douzaine de kilomètres au nord de la capitale régionale d’aménager un pôle de développement en lien avec le TGV Rhin-Rhône. « Il faut marquer la nouvelle porte d’entrée de la région et de l’agglomération et donner à voir le dynamisme du territoire aux utilisateurs du TGV », explique le dossier de presse du Grand Besançon. Le début des travaux d’aménagement et de la commercialisation des espaces est prévue en 2012.

C’est parti pour les études

C’est sous la forme d’une ZAC (zone d’aménagement concerté) qu’un projet de parc tertiaire de 25 hectares va voir le jour avec un objectif de création de quelques 3000 emplois. Ce chiffrage peut paraître optimiste, mais Jean-Pierre Martin, vice-président de la CAGB en charge de ce dossier, est formel. « Nous avons déjà deux pistes sérieuses », annonce-t-il sans plus de précisions. Probablement des sièges d’administration.

En attendant, l’aménageur a été choisi – il s’agit de la SEDD, (société d’équipement du département du Doubs)- et « nous travaillons désormais sur les études », a précisé Jean-Pierre Martin qui balaie d’un revers de manche les rumeurs persistantes selon lesquelles le projet aurait pris du retard notamment par rapport à l’avancement des projets d’accompagnement liés à l’arrivée du TGV dans le nord de la région à la nouvelle gare Belfort-Montbéliard située à Meroux.

Outre Marie-Guite Dufay, présidente de la Région, qui a laissé entendre à plusieurs reprises que les choses avançaient plus vite dans l’Aire urbaine Belfort-Héricourt-Montbéliard qu’à Besançon, c’est l’UMP qui a mis les pieds dans le plat récemment.

Des retards pour les raccordements

« Il ne suffit pas d’une pendule pour préparer l’arrivée du TGV Rhin-Rhône. Il faut s’occuper de la voie de raccordement et préparer la zone industrielle près de la nouvelle gare », a déclaré la conseillère générale UMP du Doubs, Annick Jacquemet. « On est toujours dans les temps, l’UMP n’a pas les dossiers en main. En tout cas, ce n’est pas sur la zone en tant que telle qu’il y aura des retards », rétorque le vice-président de la CAGB en pointant du doigt les responsables des accès à la zone.

Effectivement, la mise à deux fois deux voies de la RN57 tarde et là c’est l’Etat qui est en cause. Quant à la route départementale 1, qui doit assurer la déviation d’Auxon-Dessus, et qui incombe au conseil général du Doubs, elle ne sera pas finie avant 2014, soit deux ans après l’ouverture prévue du parc tertiaire.

En revanche, la ligne de chemin de fer entre les deux gares, dont le financement était intégré dans le budget de la banche-est, elle sera à l’heure.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.93
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage