TGV Rhin-Rhône : le tronçon entre Belfort et Mulhouse attendra 2016

Publié le 24/05/2011 - 08:16
Mis à jour le 24/05/2011 - 08:16

Un comité de pilotage sur le financement des deux bouts de la branche-est du TGV Rhin-Rhône, vers Mulhouse et Dijon, aura lieu fin juin. Le versant alsacien du trajet devrait passer avant le tronçon bourguignon.

1306218029.JPG
©carvy
PUBLICITÉ

L’idée de réaliser les travaux de la deuxième tranche du TGV Rhin-Rhône en deux temps a fait son chemin. Rappelons que la première tranche de 140 km sera étrennée juste avant Noël 2011, le 11 décembre. Il restera à compléter les deux bouts de la ligne vers Mulhouse (35 km) et vers Dijon (15 km) pour que cette branche-est soit entièrement finalisée. La branche-sud entre Dijon et Lyon et la branche-ouest entre Dijon et Montbard suivront… théoriquement.

Pour accélérer la réalisation finale de la deuxième tranche dont le coût est désormais estimé à 1,1 milliard d’euros, le comité de pilotage du 27 juin examinera une mise en œuvre en deux temps.

« L’objectif reste bien sûr de réaliser ces deux tronçons à l’est et à l’ouest vers Mulhouse et Dijon. Mais les contraintes financières pesant sur l’État et les collectivités ont fait surgir l’idée d’étaler les dépenses. Au lieu de réaliser en une seule fois, on va réaliser en deux fois », explique Thierry Zettel en précisant bien que les travaux seront exécutés « les uns derrière les autres ».

Cette démarche a été qualifiée « d’astucieuse » par Claude Liebermann chargé de faire avancer le tour de table financier. En effet, elle permet de lisser les appels de fonds sur une période plus longue tout en privilégiant la réalisation du tronçon le plus utile entre Petit-Croix, dans le Territoire de Belfort, et Lutterbach, dans la banlieue de Mulhouse, dont le gain de parcours sera de 23 minutes.

Pour démarrer le chantier, techniquement prêt, il sera plus facile d’aboutir sur une recherche de financement de 750 millions d’euros que de 1,1 milliard. Les collectivités travaillent donc dans cette optique avant la réunion capitale de juin. Elles devraient proposer « une base commune » et inciter l’État et RFF (Réseau ferré de France) à s’engager.

Les présidents de toutes les collectivités franc-comtoises concernées viennent d’adopter lors de la dernière conférence des exécutifs une motion allant dans ce sens. Ils rappellent d’abord que « la mise en service de la première tranche de la branche-est, le 11 décembre prochain, ne constitue pas un aboutissement, mais une étape ». Ils demandent ensuite « que les travaux de la seconde tranche de la branche-est soient engagés rapidement, éventuellement en deux phases… ». Pour cela, tous les membres de la conférence des exécutifs apportent leur soutien aux démarches de la Région visant à « définir un pacte entre les régions concernées pour obtenir la réalisation rapide de la deuxième tranche ».

Reste que, même si les travaux commencent le plus rapidement possible après l’ouverture à la circulation de la première tranche en décembre, il faudra attendre 2016 pour que le TGV puisse rouler à grande vitesse entre Belfort et Mulhouse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Nouveau ! • Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.16
légère pluie
le 16/10 à 0h00
Vent
2.933 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %

Sondage