La "crise" fait-elle de la Franche-Comté une destination en vogue ?

Publié le 25/09/2013 - 17:09
Mis à jour le 25/09/2013 - 22:29

"Voyages-sncf.com" a mené une étude tendancielle sur l'été 2013 concernant l'évolution des comportements des Français sur le choix de leur destination touristique. Effet de la crise ou véritable tendance ? Toujours est-il que le Sud de la France, même s'il reste très largement majoritaire pour le choix des vacances, est petit à petit délaissé au profit de la Normandie (+13%) mais aussi de la Picardie et de la Franche-Comté (+9%).

photo_macommune_1317983592.JPG
Image d'illustration ©archives

tourisme

PUBLICITÉ

« Voyages-sncf.com » se déclare comme le premier site de e-tourisme en France. À ce titre, il  observe certaines évolutions. « Sous l’effet de la crise, les Français, s’ils ont encore plébiscité l’Hexagone, sont partis à la découverte de nouvelles régions » explique voyages-sncf.com. « La Normandie (+13%), la Franche-Comté et la Picardie (+9% chacun), la Bourgogne (+6%) et la région Centre (+5%) font leur apparition dans les tops destinations 2013 au détriment des régions habituellement fortement fréquentées. En effet, Provence-Alpes-Côte D’Azur (+0,3%), Rhône-Alpes (-0,3%), Languedoc-Roussillon (-1,4%) et Midi-Pyrénées (-1,5%) ont vu leur fréquentation stagner, voire reculer« .

 Bond du tourisme urbain

Autre évolution : le tourisme urbain. Le phénomène s’est amorcé il y a quatre à cinq ans. La tendance s’est accrue en 2012 pour se confirmer en 2013. Visiter des capitales européennes est devenu très « tendance ». La preuve en chiffres : 

  • Londres : +35%,
  • Lisbonne : +32% 
  • Barcelone : +24% etc.

Depuis avril 2013 dernier, Voyages-sncf.com s’est déployé en Europe afin de promouvoir la destination France. Paris est une  destination privilégiée, particulièrement pour les Italiens. Mais, à la différence des Français, après Paris, les Belges et les Allemands ont été séduits par le sud de la France et notamment des villes comme Avignon et Marseille (+30% et +45% pour les Belges, et +61% et +51% pour les Allemands). 

Enfin, dans son étude, Voyages-Sncf indique que la réservation via des terminaux mobiles  (smartphone, tablette, etc. ) a explosé de 70 % par rapport à 2012. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.49
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1006.49 hPa
Humidité
87 %

Sondage