Alerte Témoin

Tournée d'adieu pour le Cirque Plume

Publié le 11/06/2017 - 16:28
Mis à jour le 15/06/2017 - 15:03

Né à Besançon, le célèbre Cirque Plume a tire sa révérence après avoir révolutionné l'art du cirque pendant plus de 30 ans avec "la Dernière saison" une réflexion sur la nature, les saisons et la planète en danger pour sa tournée d'adieux programmée jusqu'en 2020.

la_derniere_saison_yves_petit.jpg
la_derniere_saison_yves_petit.jpg

Deux millions de spectateurs

Sur les planches et dans les airs, sous l'immense chapiteau jaune de ce cirque français qui a parcouru le monde, les numéros d’anneau aérien, de mât chinois, de funambule et de contorsion se fondent dans le thème de la nature, de ses forêts et de ses mythes. Des musiciens, d'élégants danseurs et des personnages burlesques, mi-hommes, mi-animaux, entrainent les spectateurs dans la poésie colorée des saisons rythmées par la musique du compositeur Benoît Schick.

Il y a l'automne, l'hiver, le printemps et l'été, mais aussi une énigmatique cinquième saison, "menacée d'être la dernière" sur une planète mise en péril par le plastique et la pollution, explique le cocréateur de la compagnie, Bernard Kudlak.

  • "Je voulais que ce spectacle soit un poème avec des lumières, l'ombre des branches d'arbre et les neiges de plumes. Un poème à partager, une dernière fois", dit l'homme aux lunettes rondes et aux yeux rieurs. "Même quand une mer de sacs plastiques dévale sur la scène, c'est encore beau !"

 La poésie, l'idée du "poème en actes", c'est la signature du Cirque Plume depuis le début de l'aventure à Besançon (est de la France) en 1984. Les frères Bernard et Pierre Kudlak et sept acolytes créent alors un cirque, dont l'idée est de réunir "l'esprit de la fête, la politique, le rêve, la poésie, la musique et les corps, dans une envie fraternelle, non violente et populaire".

"On était tous des +prolos+ qui ne venaient pas du milieu du cirque traditionnel, ce qui nous donnait une liberté totale. On n'était tenu par aucune norme, on a fait notre cirque à notre image", se souvient Pierre Kudlak, clown-musicien, toujours sur scène.

Deux millions de spectateurs

Et "leur image" fut révolutionnaire. Exit la piste circulaire, ils optent pour un espace scénique frontal, comme au théâtre: la "boite noire". Cette configuration offre une plus grande liberté pour créer leur univers poétique et musical particulier. Elle sert les jeux d'ombres et de lumières, facilite les entrées et les sorties des artistes et rend possibles les déambulations d'un orchestre sonorisé.

Autre grande nouveauté: pas d'animaux, mais des artistes qui "jouent" l'animal, comme Cyril Casamèze, "l'homme-chien" du spectacle "No Animo Mas Anima" (1991), spectacle qui signa l'entrée du Cirque Plume dans la cour des grands.

Depuis sa création, la troupe, qui fait notamment travailler en ce moment une artiste américaine, une Argentine et deux Espagnols, a donné environ 2.500 représentations en France, en Europe et dans le monde, en passant par New York (États Unis) et Sao Paolo (Brésil). 

Elle a attiré plus de 2 millions de spectateurs. Les trois derniers spectacles – "Plic Ploc" (2004), "L'atelier du peintre" (2009) et "Tempus Fugit" (2013) – ont ainsi fait rêver plus de 300.000 spectateurs chacun, voire près de 400.000 pour "Plic Ploc".

  • Les représentations de "La dernière saison" sont déjà programmées jusqu'en 2020, en France et à l'étranger. À la fin de la tournée, les frères Kudlak auront plus de 65 ans. Il sera alors temps pour eux de tirer leur révérence et de confier les archives de la compagnie à la Bibliothèque nationale de France - la bibliothèque François Mitterrand, à Paris.

"C'est l'aventure collective d'un gros bateau qui va accoster" après avoir "vécu une aventure humaine et artistique extraordinaire", disent les deux hommes qui n'ont "pas envie de faire des spectacles fatigués".

 Pas de repreneur? La particularité du Cirque Plume est qu'il ne s'agit pas d'une troupe permanente: la plupart des artistes sont recrutés pour tel ou tel spectacle. En outre, "Plume est une grosse machine et pour la faire tourner, il faut la renommée", soulignent les créateurs du cirque. Or cette renommée est précisément liée aux créateurs, avec Bernard Kudlak dans le rôle de l'indispensable metteur en scène. 

Néanmoins, "la transmission est faite", assurent les frères Kudlak. "Il restera une trace de notre cirque, celle de l'envie de création transmise aux spectateurs et aux nombreux artistes français et étrangers qui ont participé à l'histoire du Cirque Plume".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.25
    nuageux
    le 04/08 à 3h00
    Vent
    1.08 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage