Tramway : découvertes archéologiques à Chamars

Publié le 12/10/2012 - 17:48
Mis à jour le 31/10/2012 - 11:57

Dans le cadre des travaux du tramway de Besançon, les archéologues du service municipal d’archéologie préventive de la ville de Besançon ont mis à jour cette semaine, à l’extrémité du pont Charles de Gaulle, des vestiges d’un rempart de Vauban, ainsi que le petit pont construit au XVIIIe siècle, pour donner accès à la promenade Chamars. 

Fouilles

PUBLICITÉ

« Nous avions déjà dégagé une partie du rempart de Vauban en mai dernier sur le parking Chamars, indique Valérie Taillandier, archéologue au service municipal d’archéologie préventive de la ville de Besançon, responsable des opérations de fouilles pour le secteur de Chamars. Nous avons ici la continuité de ce rempart, ainsi qu’un petit pont de trois arches et un massif de pierre qui correspondrait à l’escalier menant à ce pont. Notre rôle sur le chantier du tram consiste à dégager les vestiges qui existent, voir dans quel état de conservation ils se trouvent et quelles sont les contraintes pour l’aménagement du tram. Notre rôle s’arrête là.« 

La décision concernant l’avenir de ces vestiges incombe en effet au service des Monuments Historiques (DRAC Franche-Comté) en partenariat avec les aménageurs du tramway. Elle devrait être rendue la semaine prochaine. Il semblerait qu’on s’oriente vers un maintien sur place, avec remblaiement, le déplacement du pont pouvant déstabiliser le terrain à cet endroit où passait un bras d’eau et une déviation du trajet du tram étant peu pensable.

Rappelons qu’à l’époque de Vauban, le rempart bordant le Doubs était doublé d’une deuxième ligne de rempart située le long d’un bras d’eau. Puis qu’au XVIIIe siècle, l’espace situé entre ces deux remparts constituait la vaste et très belle promenade Chamars. Cantonné des deux corps de garde encore existants, un petit pont achevé en 1768/1769 et décoré des deux vases de Boutry (actuellement placés face à la Maternité) permettait d’y pénétrer. C’est ce pont qui a été mis à jour.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.78
partiellement nuageux
le 23/05 à 3h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1020.58 hPa
Humidité
92 %

Sondage