Un agenda de rentrée chargé pour le diocèse de Besançon

Publié le 30/08/2011 - 16:02
Mis à jour le 30/08/2011 - 16:02

Tout en ayant encore en tête le brouhaha spirituel des JMJ, Mgr Lacrampe a décliné ce mardi matin les points forts de la rentrée du diocèse de Besançon avec le monatère des Soeurs Clarisses de Ronchamp et le monument de la Libération de Besançon en ligne de mire.

photo_macommune_1314713380_0.JPG
Mgr André Lacrampe a participé à toutes les éditions des JMJ ©carvy
PUBLICITÉ

C’est la rentrée pour tout le monde, même pour les évêques... Mgr André Lacrampe a fait le point ce mardi à Besançon sur les rendez-vous importants de l’Eglise catholique dans les parties du Doubs et de la Haute-Saône qui sont de son ressort. En présence de deux jeunes qui ont participé aux récentes JMJ à Madrid, l’archevêque bisontin a évoqué au préalable ces « journées de laboratoire de foi, de vie d’Eglise » dont il perçoit « l’évolution et la transformation générale ».

Mgr Lacrampe est d’ailleurs un observateur privilégié des Journées Mondiales de la Jeunesse puisqu’il a assisté à toutes les éditions. Lors de la première hors d’Italie à Buenos Aires en 1987, il était même le seul évêque français… Jean-Charles et Claire, deux des 350 Francs-Comtois qui ont fait le déplacement en Espagne, ont évoqué «la joie qui enveloppe tout le monde » et « la confiance que redonne » les JMJ. Paradoxalement, cet engouement ne se traduit ni par un rebond de la fréquentation des séminaires, ni par un retour des jeunes vers la pratique religieuse courante. « On ne peut pas parler de désert des vocations », a toutefois précisé l’évêque évoquant des témoignages de jeunes recueillis à Madrid qui « s’interrogent sur ce qu’ils veulent vraiment faire de leur vie ».

Le premier temps fort du diocèse de Besançon aura lieu les 8 et 9 septembre à Ronchamp à l’occasion de l’inauguration du monastère des Sœurs Clarisses qui ont quitté la capitale régionale il y a deux ans pour ce lieu qualifié par Le Corbusier de « lieu de prière, de silence, de paix et de joie intérieure ». « C’est un événement important pour la Haute-Saône qui ne compte pas d’autre monastère contemplatif », a souligné André Lacrampe. « Ronchamp, qui attire tous les ans 100 000 personnes, c’est la rencontre de l’art, de la culture et de la foi avec également sa dimension économique ».

Autre événement dont l’évêque a souligné l’importance, c’est l’inauguration le 11 septembre du Monument de la Libération situé dans les hauteurs de Besançon (Notre-Dame des Buis) et qui a bénéficié d’une réhabilitation. Une cérémonie inter-religieuse sera l’occasion de lancer « un appel à la paix et à la rencontre des culture ». 800 000 € ont été nécessaires pour la rénovation du monument dont un tiers a été couvert par des dons.

Mgr André lacrampe a également évoqué le colloque qui sera consacré les 17 et 18 septembre à Mgr Etienne-Théodore Cuenot (1802-1861), originaire de Bélieu dans le Doubs, qui est mort en martyr au Vietnam en 1861. 42 prêtres francs-comtois, dont quatre reconnus martyrs de la foi, ont quitté leur région pour ce pays.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François a dévoilé jeudi une législation plus stricte obligeant prêtres, religieux et religieuses à signaler à l'Eglise tout soupçon d'agression sexuelle ou d'harcèlement, ainsi que toute couverture de tels faits par la hiérarchie catholique. En mars dernier, nous nous étions rendus à l'archevêché de Besançon pour faire un point sur le diocèse de Besançon (article).

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.05
couvert
le 23/10 à 18h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage