Alerte Témoin

Un camp de migrants expulsé du parking d'Arènes à Besançon

Publié le 23/10/2018 - 15:54
Mis à jour le 23/10/2018 - 15:55

Cela faisait plusieurs mois qu'un camp d'une trentaine de migrants était installé sur le parking d'Arène à Besançon. La police l'a évacué en début de matinée mardi 23 octobre 2018.

PUBLICITÉ

Les migrants ont été emmenés au commissariat de Besançon.

L'intergroupe du conseil municipal et du conseil d'agglomération bisontine indique dans un communiqué avoir interpellé le Maire de Besançon à ce sujet le 15 octobre dernier. "Nous avons manifesté notre inquiétude et notre souhaite d'avoir des informations" ajoute-t-il.

Ils "attendaient le règlement de leur situation"

Il explique : "Cette trentaine de migrants, embarquée aujourd’hui par les forces de police, attendait le règlement de leur situation. Ils vivaient sous des tentes grâce à des associations et des citoyens qui leur avaient fourni des couvertures, de la nourriture et le lien humain qui leur permettait de ne pas tomber dans l’abandon total".

Les élus de l'intergroupe de la Ville de Besançon, "n'admettent pas cet état de fait qui condamne des enfants, des femmes et des hommes à vivre dans une telle précarité, quelque soit son statut, son origine, sa nationalité" et "n'acceptent pas que sur notre territoire, les Droits fondamentaux de l’Homme ne soient pas respectés."

L'intergroupe demande :

  • "à être informés du devenir des familles de migrants embarqués ce matin."
  • à la première adjointe, vice-présidente du CCAS de nous tenir informés très précisément sur le bilan des actions en cours en direction des personnes en situation de précarité et donc, des migrants."
  • "à ce qu’une rencontre avec les associations qui gèrent l’accueil des migrants non pris en charge immédiatement par les dispositifs d’État ou du département, soit organisée de manière à trouver des solutions pérennes, plus humaines."
  • "à ce la Ville prenne ses responsabilités et s’engage à ce que plus aucune personne ne se trouve dans la rue sans toit et dans l’isolement."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Réforme des retraites : blocage de l’usine d’incinération et manifestation devant la sécurité sociale à Besançon

17 manifestations en Bourgogne-Franche-Comté • L'intersyndicale (CGT, FO, UNSA, SUD) des territoriaux de la Ville de Besançon, de la communauté urbaine du Grand Besançon Métropole et du CCAS, a appelé au  blocage de l'usine d'incinération des déchets de Besançon  jeudi 20 février à partir de 7 heures. Les syndicats ont par ailleurs déjà lancé un nouvel appel à se mobiliser autour du 8 mars, la journée pour les droits des femmes. Elles seraient, selon les syndicats, "les plus grandes perdantes", avec ce projet de loi sur les retraites"

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Baisse de moyens dans les collèges et lycées : « Blanquer déclare la guerre aux pauvres ! » (Snes)

Le syndicat dénonce la baisse de moyens pour la rentrée 2020 avec 30 postes retirés dans les collèges et lycée de l'académie de Besançon. Le Snes FSU précise que les volumes de retraits d'heures les plus importants concernent les établissements technologiques et ceux situés en zone d'éducation prioritaire comme à Planoise.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.45
ciel dégagé
le 22/02 à 3h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
66 %

Sondage