Un geste pour sauver une vie…

Publié le 02/03/2012 - 16:34
Mis à jour le 03/03/2012 - 11:30

Besançon a progressivement installé des défibrillateurs cardiaques externes (DAE) dans les espaces publics de la ville : de la Citadelle aux maisons de quartiers en passat par la patinoire ou le complexe sportif de la Malcombe. On compte aujourd’hui 27 défibrillateurs.

dae.jpg
dr

Arrêt cardiaque

PUBLICITÉ

«La défibrillation, réalisée dans les 5 premières minutes suivant l'accident, augmente les chances de survie. Grâce à l'utilisation d'un défibrillateur externe automatisé, la défibrillation cardiaque devient un acte simple à réaliser et ne requiert aucune compétence médicale particulière». L’ appareil  fonctionne de manière autonome et permet d'analyser le rythme cardiaque en réalisant un électrocardiogramme. En cas de battements anarchiques du coeur ou fibrillation, il délivre un choc électrique.

De 40 à 60 000 personnes meurent chaque année en France suite à un arrêt cardiaque ou arrêt cardio-respiratoire. 

http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/346/351/537/daeemploi.pdf

  • ASEP Cras Chaprais 
  • Casino du Parc
  • Centre Communal d'Action Sociale (rue Picasso)
  • Centre des Handicapés Au Travail (rue Jacquard)
  • Centre Technique Municipal 
  • Citadelle 
  • Comité de quartier de Rosemont St-Ferjeux 
  • Complexe sportif de la Malcombe 
  • Direction Hygiène Santé (15 rue mégevand)
  • Hôtel de Ville 
  • Kursaal 
  • Le Forum (1, rue Léonard de Vinci)
  • Le Théâtre musical de Besançon 
  • Maison de quartier Montrapon Fontaine-Ecu 
  • Maison de quartier Planoise 
  • Maison de quartier Grette/Butte 
  • Médiathèque Pierre Bayle 
  • Micropolis 
  • M.J.C. Besançon Clairs-Soleils 
  • M.J.C Palente Orchamps 
  • Musée de la Résistance et de la Déportation 
  • Musée des Beaux Arts et d'Archéologie 
  • Patinoire Lafayette 
  • Stade Léo Lagrange 
  • Palais des sport
  • Pôle médoco social (rue xavier marmier)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.24
nuageux
le 24/05 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1016.43 hPa
Humidité
90 %

Sondage