Alerte Témoin

"Un libraire vaut-il un panda ?" Siloë Chevassu lance une souscription

Publié le 18/02/2012 - 16:00
Mis à jour le 19/02/2012 - 17:26

Fin janvier, le libraire Pierre Chavassu de Besançonlançait un appel national pour sauver sa librairie sous la forme d’une question un brin provocatrice : « un libraire vaut-il un panda ? ». Plombée par des emprunts successifs depuis 2008, la librairie a pourtant affiché un chiffre en hausse de 12,7% en 2010. Aujourd’hui Siloë Chevassu  a besoin de 200 000 euros et vient de lancer une souscription.

recemment_mis_a_jour8.jpg
recemment_mis_a_jour8.jpg

Comme il l’avait expliqué sur notre site, Pierre Chevassu sollicite aujourd’hui la mobilisation d'investisseurs potentiels. « Il en va de l'avenir d'une librairie connue et reconnue sur Besançon et dans l'ensemble du diocèse. C'est la présence et la diffusion du livre religieux et de la pensée spirituelle en Franche-Comté qui est en jeu. […] Grâce à des investisseurs et/ou donateurs, le maintien d'une activité à dimension pastorale sera assuré ».

« Depuis 1872, l'art religieux et les livres liturgiques sont présents à cet emplacement. Le 1er octobre 1966 l’entreprise a considérablement évolué devenant une librairie religieuse à part entière. J’ai repris cette librairie, dans laquelle j'ai grandi, le 1er janvier 1979 à la suite de mon père. De librairie « Catho », comme les bisontins l’appelaient, j'ai opéré une ouverture vers une librairie des religions. Depuis 10 ans, grâce à notre participation au salon du livre " Les Mots Doubs ", nous nous sommes ouverts à la littérature générale ».

Suite à l’appel national lancé fin janvier dans le journal La Croix, Pierre Chevassu a souhaité publié le « soldes intermédiaire de gestion » concernant l’exercice clos au 31 12 2010. « Cet investissement doit être considéré comme un partenariat ayant pour challenge, pour les nombreux associés, de conserver dans la ville et la région une librairie religieuse et indépendante et non dans la seule vision d’une démarche à but lucratif ».

Siloe-Besancon-souscription

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Risque de fermeture administrative de bars à Besançon : le BBRBU demande une table ronde « en urgence »

Suite à l'annonce du préfet du Doubs le 15 septembre sur des fermetures administratives de bars où les gestes barrière ne sont pas respectés, l'association des Bars Boîtes Restos de Besac Unis (BBRBU) demande l'organisation d'une table ronde en urgence en réunissant "au plus vite" les représentants de la Ville, de la Préfecture, de l'ARS et tous les gérants de débits de boisson qui le souhaitent.

Métiers d’Art : Émilie Barbier, ébéniste bourguignonne remporte le prix régional

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région BFC organise, chaque année, le prix métiers d’art, à destination des professionnels des métiers d’art, qu’ils soient chefs d’entreprises ou salariés d’une entreprise immatriculée au Répertoire des Métiers. C'est Emilie Barbier, ébéniste dans l’Yonne qui a obtenu le prix régional 2019.

Covid-19 et évènementiel : La Rodia en « alerte rouge » à Besançon. Pourquoi ?

Mardi 15 septembre, la tour de La Rodia était en rouge comme de nombreuses salles de concerts et de spectacles en France. Pourquoi ? Les prestataires du secteur de l'évènementiel sont au bord du gouffre suite à la crise sanitaire de la covid-19. Le syndicat professionnel de prestations techniques lance l'"alerte rouge"…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.12
    légère pluie
    le 20/09 à 18h00
    Vent
    0.64 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    38 %

    Sondage