"Un libraire vaut-il un panda ?" Siloë Chevassu lance une souscription

Publié le 18/02/2012 - 16:00
Mis à jour le 19/02/2012 - 17:26

Fin janvier, le libraire Pierre Chavassu de Besançonlançait un appel national pour sauver sa librairie sous la forme d’une question un brin provocatrice : « un libraire vaut-il un panda ? ». Plombée par des emprunts successifs depuis 2008, la librairie a pourtant affiché un chiffre en hausse de 12,7% en 2010. Aujourd’hui Siloë Chevassu  a besoin de 200 000 euros et vient de lancer une souscription.

recemment_mis_a_jour8.jpg
recemment_mis_a_jour8.jpg
PUBLICITÉ

Comme il l’avait expliqué sur notre site, Pierre Chevassu sollicite aujourd’hui la mobilisation d'investisseurs potentiels. « Il en va de l'avenir d'une librairie connue et reconnue sur Besançon et dans l'ensemble du diocèse. C'est la présence et la diffusion du livre religieux et de la pensée spirituelle en Franche-Comté qui est en jeu. […] Grâce à des investisseurs et/ou donateurs, le maintien d'une activité à dimension pastorale sera assuré ».

« Depuis 1872, l'art religieux et les livres liturgiques sont présents à cet emplacement. Le 1er octobre 1966 l’entreprise a considérablement évolué devenant une librairie religieuse à part entière. J’ai repris cette librairie, dans laquelle j'ai grandi, le 1er janvier 1979 à la suite de mon père. De librairie « Catho », comme les bisontins l’appelaient, j'ai opéré une ouverture vers une librairie des religions. Depuis 10 ans, grâce à notre participation au salon du livre " Les Mots Doubs ", nous nous sommes ouverts à la littérature générale ».

Suite à l’appel national lancé fin janvier dans le journal La Croix, Pierre Chevassu a souhaité publié le « soldes intermédiaire de gestion » concernant l’exercice clos au 31 12 2010. « Cet investissement doit être considéré comme un partenariat ayant pour challenge, pour les nombreux associés, de conserver dans la ville et la région une librairie religieuse et indépendante et non dans la seule vision d’une démarche à but lucratif ».

 

Siloe-Besancon-souscription

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

L’hiver approche, et c’est toujours le bon moment pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • La période hivernale est en effet une belle occasion de parcourir les magasins et de chercher son futur moyen de transport, de se faire plaisir pour noël ou bien encore de chercher la bonne affaire. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.08
nuageux
le 15/11 à 21h00
Vent
0.84 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
94 %

Sondage