Alerte Témoin

Un village bourguignon mise sur l'ironie pour tenter de faire lever le pied des automobilistes

Publié le 06/03/2015 - 10:28
Mis à jour le 06/03/2015 - 10:31

C'est par ce message, à comprendre au second degré, que le village de Bretenière (Côte-d'Or) veut frapper les esprits pour tenter de faire ralentir les automobilistes.

« Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer ».

Le panneau, mis en place en octobre 2014, vise à faire ralentir les automobilistes sur une ligne droite qui traverse ce village de 786 habitants, selon le maire Hervé Bruyère, confirmant une information du Bien public. Sur cet axe où la vitesse est limitée à 30 km/h, malgré

"On a cherché un slogan choc", a-t-il ajouté, estimant que ce panneau avait "fait prendre conscience à une bonne partie" des conducteurs.

Dans la population, il y a eu "des réactions diverses" mais personne n'a "jamais demandé à faire enlever le panneau". L'élu a dit avoir également "deux ou trois idées" pour régler les problèmes de stationnement sur sa commune.

(Source : AFP)


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.35
    partiellement nuageux
    le 11/08 à 18h00
    Vent
    2.32 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    47 %

    Sondage