Une exposition sur Noël à la Citadelle de Besançon

Publié le 20/12/2008 - 13:59
Mis à jour le 20/12/2008 - 13:59

Ou plutôt deux expos en une. Au musée Comtois sont présentés les traditions de Noël. Au musée de la Résistance et de la Déportation, les Noëls de guerre.

PUBLICITÉ
A l’origine de cette double exposition, une collection privée, celle de Rosine Lagier, à laquelle le musée de la Résistance et de la Déportation a juste ajouté quelques documents lui appartenant. Auteure et conférencière lorraine, celle-ci possède une multitude de cartes postales, gravures, photos d’époque, livres anciens et autres vieux papiers qu’elle a hérités de ses parents, grands-parents, arrière-grands-parents ou elle-même recueillis. Plutôt que de garder cachés ces précieux documents, elles les dévoilent dans des livres ou lors d’expositions.
 
Plus de 600 documents exposés
A la Citadelle de Besançon, ce sont ceux en lien avec Noël qui sont présentés. En tout ce sont quelque 600 émouvantes illustrations d’époque (cartes postales, affiches, photographies, lithographies, menus, journaux, etc.) que l’on peut découvrir. Au musée Comtois, se retrouvent déclinées toutes les traditions de Noël : le sapin, la crèche, les rois mages, les bougies, le réveillon et ses victuailles, les chants. Sans oublier le Père Noël à travers sa naissance, sa popularité dans le monde, ses cadeaux, ses rennes ou ses lutins.
 
Le Noël des soldats
Le sujet est plus grave au musée de la Résistance et de la Déportation. Accueilli par le portrait de la grand-mère de Roseline Lagier, médecin militaire durant la guerre de 1914-1918, le visiteur voit défiler les grands conflits de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle. Noël se fêtait néanmoins durant les années de guerre, tant chez les civils qu’au front où, quelle que soit leur nationalité, les soldats profitaient de cette heureuse parenthèse.
Cette seconde partie de l’exposition s’accompagne d’un livre. Sorti aux éditions La nuée bleue et tout simplement intitulé "Noëls de guerre", celui-ci, richement illustré est signé de Rosine Lagier.

A voir jusqu’au 4 janvier 2009.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.34
couvert
le 22/07 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1024.34 hPa
Humidité
81 %

Sondage