APEFC : "Choisir les outils en phase avec le besoin du commerce"

Publié le 23/04/2014 - 12:21
Mis à jour le 23/04/2014 - 12:53

L'association les petites entreprises franc-comtoises (APEFC) organise pour ses membres le lundi 5 mai 2014 à Besançon une journée-ateliers "booster sa clientèle et son chiffres d'affaires" grâce au web et grâce à sa vitrine. Alexis Bailly, Président de l’APEFC,   Joffrey Parisot, gérant de l’agence web "Spin On" et Sébastien Dubois, consultant en marketing web  donnent des clés et quelques tuyaux pour "booster" ses affaires face aux nouveaux comportements des consommateurs d'aujourd'hui.

ateliers-apefc.jpg
Journée dédiée aux commerçants pour booster leur clientèle ©DR

inscriptions avant le 30 avril !

PUBLICITÉ

Fondée en mai 2010, l’association (APEFC),  regroupe aujourd’hui plus d’une quarantaine d’entreprises adhérentes : artisans, commerçants, industriels, prestataires de services, consultants et formateurs. Elles sont rassemblées autour de projets communs pour créer des actions d’information et de promotion.

L’association cherche également à mutualiser les coûts et offrir des services par exemple le référencement de leur site sur leur annuaire (site ci-dessous). Elle organise aussi régulièrement des rencontres, autour d’apéritifs dinatoires, pour échanger sur des problématiques communes ou de créer des échanges d’affaires. ?Le 5 mai 2014, à Besançon, l’association organise une journée, « Booster sa clientèle et son chiffre d’affaires », destinée aux entreprises qui auraient besoin de conseils de professionnels.

MaCommune.info : quel est l’objectif de cette journée ?

Réponse collective d’Alexis Bailly, Président de l’APEFC, Joffrey Parisot, gérant de l’agence web Spin On et Sébastien Dubois, consultant en marketing web :

L’objectif de la journée est de proposer deux ateliers sur une thématique particulièrement d’actualité (fermeture de nombreux commerces, concurrence des sites e-commerce, …). Cette journée dédiée aux commerçants (boutiques, restaurants, salon d’esthétique, de bien-être ou de coiffure, ou encore professions libérales avec lieu d’accueil, etc.) est programmée un lundi, spécialement pour ce public, à un tarif particulièrement faible pour être accessible à tous, notamment aux jeunes commerçants.

L’atelier pour générer son C.A sur le web est-il destiné seulement aux commerçants qui n’y sont pas encore présents ou bien à tous ?

L’atelier est destiné à tous les commerçants, ceux déjà présents sur la toile et qui souhaitent professionnaliser leur démarche « on line » ainsi que ceux qui se lancent dans l’aventure web voire même ceux qui sont encore sceptiques.? 

Avez-vous un exemple d’un commerçant bisontin qui, après avoir communiqué sur le web, a vu sa clientèle augmentée ? 

Spontanément, nous pensons à un opticien et à un coiffeur qui récemment ont accéléré dans leur démarche vis-à-vis d’Internet. Leurs chiffres restent confidentiels, mais c’est la première fois qu’ils voient leur trafic en boutique augmenter depuis les travaux du Tram… nous avons également l’exemple d’une praticienne en bien-être dont la présence sur le web lui permet de se différencier de sa concurrence et de générer des contacts qualifiés.? 

De plus en plus d’entreprises sont présentent sur le web, concrètement comment peuvent-elles se différencier ? Pouvez nous livrer un ou deux secrets des conseils que vous allez donner aux commerçants pour que nous en ayons un aperçu ?

Le plus simple est de venir nous rencontrer pour obtenir ces conseils si précieux. Plus sérieusement, il est difficile de donner une réponse générale. Chaque cas est spécifique est mérite une réponse adaptée, c’est pourquoi, le premier conseil que nous donnerions est de s’entourer de professionnels du web ; nous conseillons de ne pas succomber aux tentations marketing des « offres gratuites où vous pouvez tout faire vous-même… » Se différencier, c’est justement, ne pas forcément faire comme les autres ; cela passe surtout par une bonne connaissance de ses forces et de ses faiblesses. Cette journée est une bonne occasion pour les commerçants d’avoir un premier avis extérieur, de professionnels, sur leur activité.? 

Par quels outils web peuvent passer les entreprises ? Des sites internet, des réseaux sociaux… ? Pourquoi en préférer un à un autre ?

Même s’il y a des solutions qui s’avèrent plus judicieuses que d’autres, il n’y a pas de recette miracle. Le but est de choisir les outils en phase avec le besoin du commerce et l’objectif fixé par une présence sur Internet. Nous avons choisi de limiter le nombre de participants à ces ateliers justement pour pouvoir répondre au mieux aux spécificités de chacun lors de ces ateliers.? 

Quels sont les défauts ou les manques que vous constatez la plupart du temps chez les commerçants ?

Sans faire des généralités, et précisant que le web et les comportements d’achats ont énormément changé depuis quelques années, la principale problématique que l’on observe est celle de l’évolution multicanale des consommateurs : ils se renseignent et consomment aussi bien en ligne, par correspondance  ou en boutique, et de façon croisée. C’est pourquoi nous proposons également l’atelier sur l’organisation de son point de vente ou l’agencement de sa vitrine, qui sont tout aussi importants qu’une bonne stratégie web.? 

Qui sont les intervenants ? D’où viennent-ils ? Quelles sont leurs professions et leurs compétences ?

  • Joffrey Parisot, gérant de l’agence web Spin On (Besançon).

Avec une double formation en marketing et en webdesign, et une expérience de 5 ans dans le développement de sites web, Joffrey Parisot travaille, avec son agence web Spin On, à répondre aux problématiques web des entreprises, associations, collectivités ou agences de communication.

  • Sébastien Dubois, consultant en marketing web (Besançon) 

Sébastien Dubois a acquis son expérience au sein d’entreprises leaders du e-commerce français pendant plus de 10 ans (La redoute, Maty, …). Il accompagne désormais les collectivités, entreprises et associations dans la définition et le pilotage de leur stratégie digitale.

  • Sylvain Compagnon, chargé de mission Marketing, Développement technologique et Immobilier foncier, Développement 25 (Doubs)? 

Quel est le programme de la journée ?

  • 9h15 : Accueil
  • 9h30 – 12h30 : Atelier  » Comment augmenter le trafic ou le chiffre d’affaires dans votre point de vente grâce au web ? « 
  • 14h – 17h30 : Atelier  » Comment attirer plus de clients grâce à votre vitrine ou à votre point de vente ? « 
  • 18h : Apéro dinatoire, temps de discussion, échange de cartes de visite en toute convivialité? 

Est-elle payante ?

  • les 2 ateliers + apéro : 25 € ( 15 € pour les adhérents au réseau APEFC )
  • apéro-dinatoire uniquement : 15 € ( 8 € pour les adhérents au réseau APEFC / 10 € pour les entreprises suivies par nos partenaires FRANCHE-COMTE ACTIVE, LES CIGALES, GESTELIA ainsi que par DEVELOPPEMENT 25? 

Le nombre de participants est-il limité ? Si oui à combien ?

Les ateliers sont limités à 20 personnes. Sur inscriptions uniquement avant le 30 avril.

Infos pratiques

TARIFS :

– les 2 ateliers + ape?ro : 25 € ( 15 € pour les adhe?rents au re?seau APEFC )

– ape?ro-dinatoire uniquement : 15 € ( 8 € pour les adhe?rents au re?seau APEFC / 10 € pour les entreprises suivies par nos partenaires FRANCHE-COMTE ACTIVE, LES CIGALES, GESTELIA ainsi que par DEVELOPPEMENT 25

LIEU :

Salle le Contretemps – 3 rue Rubens a? Besanc?on (a? 2mn de Micropolis)

Inscriptions avant le 30 avril 2014 par email a? contact@apefc.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.26
ciel dégagé
le 21/09 à 6h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1018.78 hPa
Humidité
76 %

Sondage