Législatives : de nouveaux candidats de la "République en marche" pour la Franche-Comté

Publié le 15/05/2017 - 21:36
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:41

C'est la question que tout le monde se pose. Mais quels sont les candidats de LRM, la République en marche ? En Franche-Comté sur 12 circonscriptions, sept noms ont été dévoilés le 11 mai 2017. Dans le Doubs, Denis Sommer, Frédéric Barbier, et Sylvie Le Hir sont investis dans la 3e, 4e et 5e circonscription. Une tête nouvelle : Fanette Charvier dans la 1re circonscription du Doubs.

Ce lundi 15 mai 2017, de nouveaux noms sont apparus dont le Modem Christophe Grudler dans le Territoire-de-Belfort, Danielle Brulebois dans le Jura ou Christophe Lejeune en Haute-Saône. Et toujours personne face au député sortant EELV (soutenu par le PS) Éric Alauzet...

11 circonscriptions sur 12 !

PUBLICITÉ

Pour les législatives des 11 et 18 juin 2018, 428 candidats (214 hommes et 214 femmes) de La République en marche, le parti d’Emmanuel Macron, sont dévoilés ce  jeudi 11 mai, au lieu des 577 initialement annoncés. Pourquoi ce changement ? En raison de  par l’afflux de candidatures de dernière minute comme celle de Manuel Valls. « En Marche » a décidé de ne pas investir l’ancien premier ministre mais ne présentera pas de candidat LRM face à lui.

Au-delà du cas  » Valls », « il y a des vocations tardives qui s’éveillent » depuis l’élection de d’Emmanuel Macron à l’Élysée, observe le secrétaire général de La République en marche Richard Ferrand à huit à huit jours de la fin du dépôt légal des candidatures en préfecture, le 19 mai 2017.

L’âge moyen des candidat est de 46 ans et 93% des candidats travaillent

C’est la première scène de l’acte II pour l’ancien ministre parvenu à l’Elysée mais désormais soucieux de s’assurer la maîtrise de l’Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement, pour mettre en place son programme. 24 députés socialistes sortants font partie de cette liste de 428 noms dévoilés ce jeudi après-midi. 

19.000 personnes ont fait acte de candidature depuis le mois de janvier

19.000 dossiers ont été déposés depuis le 19 janvier, soit 34 candidatures par circonscription en moyenne. 71 % des dossiers ont été déposés par des hommes. Après une première sélection, plus de 1.700 entretiens (physique ou téléphonique) ont été réalisés. 

Pour être « retenu »  par LRM,  le candidat doit présenter un casier judiciaire vierge. Il est logiquement tenu de se rattacher à La République en marche sants pour autant « déchirer sa carte » si il appartient à un autre parti. Mais s’il est élu député en juin, il devra participer à la majorité présidentielle en siégeant à l’Assemblée nationale au sein du groupe que LRM. Seuls les députés du MoDem pourront prétendre à un groupe parlementaire tour en prenant part à la majorité. Le MoDem est le seul parti ayant bénéficié d’un accord d’appareil au nom de l’alliance conclue avec son président, le centriste François Bayrou, dès février, avec un volet législatif.

Du côté des Républicains, aucun candidat aux législatives n’a répondu aux « appels du pied » de La République en marche d’Emmanuel Macron, a affirmé jeudi 11 mai le secrétaire général des Républicains Bernard Accoyer. Ce dernier a déclaré « que mercredi encore« , Jean-Paul Delevoye, le président de la Commission d’investiture de La République en marche, « et son entourage appelaient des élus LR et UDI pour proposer des débauchages individuels« . 

En revanche, environ 80 députés PS ont candidaté pour obtenir l’investiture LRM

50% parité – 50 % de société civile

La promesse est  d’investir au moins 50 % de femmes, dans des circonscriptions gagnables, et 50 % de membres de la société civile.  Cette semaine, Jean-Paul Delevoye, le Monsieur investitures d’En marche! avait  semé la confusion en affirmant que des « maires » ou « conseillers départementaux » pourraient être considérés comme issus de la société civile. Après mise au point, il s’agirait en réalité de n’exercer aucun mandat actuellement.

Pour ces plus inexpérimentés, la pression sera forte, même si le parti promet une aide sur mesure (formations accélérées, facilités de prêt…). 

« Candidat, ça ne s’improvise pas« 

« Candidat, ça ne s’improvise pas« , s’inquiète un soutien de M. Macron. « Tout cela est extrêmement fragile et balancer des candidats de la société civile, c’est un risque énorme, d’autant plus que le capital de voix de la présidentielle n’est pas énorme« , poursuit-il. Intransigeant sur ses critères de sélection, le président élu de 39 ans n’a-t-il pas aussi « surestimé la vague » qui doit porter ses candidats à l’Assemblée nationale, glisse un parlementaire socialiste.

LES CANDIDATS DE LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE DANS LE DOUBS 

1re circonscription du Doubs

2e circonscription du Doubs

  •  non communiqué

3e circonscription du Doubs

  • Denis SOMMER, 59 ans, maire de Grand Charmont depuis 2002, conseiller régional PS

4e circonscription du Doubs 

  • Frédéric BARBIER, 56 ans, député PS sortant 

5e circonscription du Doubs

  • Sylvie LE HIR, 63 ans, conseillère départementale (ex Les Républicains) 

LES CANDIDATS DE LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE DANS LE JURA 

1re circonscription du Jura

  •  Danielle Brulebois, 69 ans, conseillère départementale PS du Jura

2e circonscription du Jura 

  •  Anne Prost-Grosjean, 59 ans, avocate.

3e circonscription du Jura 

  •  Paul Henri Bard, 51 ans, secrétaire général de la Capeb du Jura, proche Modem

LES CANDIDATS DE LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE EN HAUTE-SAÔNE

1re circonscription de Haute-Saône

  • Barbara Bessot Ballot, 45 ans, chef d’entreprise

2e circonscription de Haute-Saône

  •   Christophe Lejeune, 48 ans, maire DVG de Baudoncourt depuis 2008. 

LES CANDIDATS DE LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE DANS LE TERRITOIRE DE BELFORT

1re circonscription du Territoire-de-Belfort

  •  Christophe Grudler, 51 ans, conseiller départemental Modem du Territoire-de-Belfort

2e circonscription du Territoire-de-Belfort

  • Bruno Kern, 60 ans,  avocat, (référent en Marche dans le Territoire-de-Belfort, ex PS)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.15
ciel dégagé
le 19/09 à 3h00
Vent
2.97 m/s
Pression
1023.74 hPa
Humidité
77 %

Sondage