"Fantastique galette" : réaction de Anne Vignot

Publié le 10/01/2022 - 14:51
Mis à jour le 10/01/2022 - 17:16

2 3 mots •

Le 2 janvier 2022, le média satirique bisontin L'écho de la boucle, a publié une information sur Facebook faisant croire que la maire de Besançon avait demandé à tous les boulangers d'utiliser les termes "Fantastique galette" pour remplacer la galette des Rois… Nombreux sont celles et ceux, politiques ou pas, à être tombés dans le panneau, à la surprise de Anne Vignot, qui réagit...

Tétiere

Suite à la polémique sur l'opération "Fantastique Décembre", lancée par la droite bisontine et relayée notamment par le député LR Éric Ciotti, avançant une volonté de la maire de Besançon de zapper le mot "Noël" des festivités de fin d'année pour "déconstruire la fête chrétienne", L'écho de la boucle a relancé une nouvelle fausse polémique pour l'Épiphanie qui n'a échappé à personne.

"URGENT : la maire de Besançon demande aux boulangers de sa ville d’utiliser l’appellation « Fantastique galette » à la place de « Galette des Rois », qu’elle juge à la fois sexiste et anti-républicaine" est-il écrit dans la publication de la page Facebook du média satirique.

Des politiques, des journalistes, droite ou d'extrême droite, et de très nombreux internautes se sont engouffrés dans la brèche trop facile en partageant l'article sur les réseaux sociaux et en insultant la maire au passage, croyant dur comme fer à cette information !

"Le lien qu'ils font entre - écologie - et - rejet d'une tradition - leur semble tout à fait compatible"

Quand Anne Vignot a découvert la blague, elle dit s'en être amusée. En revanche, elle se dit surprise que des personnes y aient cru et l'aient utilisée pour, une fois de plus, l'attaquer. Elle nous confie : "C'est absolument incroyable comme des personnes oublient de réfléchir, de penser, d'appeler à leur intelligence (…). Le lien qu'ils font entre - écologie - et - rejet d'une tradition - leur semble tout à fait compatible."

 La chaine de télévision Arte a d'ailleurs repris le sujet dans son émission Désintox le 5 janvier dans laquelle elle explique cette fake news, ses origines et tacle les politiques qui y ont cru.