La papeterie de Novillars va produire …. de l’électricité !

Publié le 17/06/2008 - 21:36
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:48

Le site de Novillars a été retenu pour la construction d’une centrale « bois-énergie » afin de produire de la chaleur et de l’électricité à partir de la biomasse. Un investissement de 90 millions d'euros avec à la clé une trentaine d'emplois.

1213693165_papeterie.jpg
© dr
PUBLICITÉ

Le projet de la papeterie Otor de Novillars à été retenu dans le cadre de l’appel d’offre « biomasse 2» lancé par le ministère du développement durable. Le fournisseur d’électricité Poweo est associé à l’initiative et construira la centrale sur le site industriel.

La biomasse constitue de loin la première source d’énergie renouvelable en France, devant l’énergie hydraulique, les biocarburants et l’éolien. Les ressources en biomasse sont constituées de tous les déchets verts, qu’ils soient issus de l’industrie forestière (branchages, sciures…) ou agricole (paille…).. La biomasse peut être valorisée énergétiquement sous forme de chaleur, de carburants ou d’électricité.

A Novillars, la centrale permettra de fournir 100% des besoins énergétiques de la papeterie, ce qui évitera l’achat et la combustion quotidienne de plus de 35t de fioul lourd sur le site. L’hôpital ainsi que les bâtiments publics devraient également profiter de la chaleur produite. Poweo pourra revendre une partie de l’électricité sur le réseau.

La filière bois énergie n’est pas encore très bien structurée en Franche-Comté, pourtant région la plus boisée de France avec 42% de son territoire recouvert de forêt. A l’heure du pétrole cher, le projet qui surfe sur la vague du développement durable, pourrait bien dynamiser tout le secteur. Nous pourrions ainsi profiter pleinement des ressources naturelles de nos régions.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.82
ciel dégagé
le 22/08 à 12h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1023.44 hPa
Humidité
44 %

Sondage