Claire Désert & Emmanuel Strosser | Mozart, Bonis, Dukas, Brahms

Publié le 06/09/2021 - 00:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 18:50

28
© © D. R.
PUBLICITÉ

Tout différent de la pratique plus intimiste du « quatre mains », l’art du « deux pianos » exige une collaboration extralucide entre les deux musiciens, dont les sonorités convergent dans un rendu presque orchestral. La grâce mozartienne et la densité lyrique de Brahms précèdent dans ce programme les solennelles Variations de Mel Bonis, qui proposent une passionnante décantation du langage classique. Et comme tout un monde poétique et sonore tient dans l’espace de deux claviers, c’est aussi L’Apprenti sorcier de Dukas qui livre, dans une superbe transcription, toute l’énergie de ses maléfices.

Contacts

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.09
nuageux
le 30/09 à 12h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
84 %

Sondage