L’écriture inclusive et ce que l’Académie française ne comprend pas

Publié le 29/08/2018 - 10:55
Mis à jour le 29/08/2018 - 10:55

Pascal Gygax, maître de conférences en psycholinguistique à l'université de Fribourg en Suisse, donnera une conférence dans le cadre du cycle «Les jeudis de la MSHE». «Le maire de Besançon a félicité le chercheur de Fribourg pour son intervention devant les habitants intrigués», pourrait titrer Besançon Votre Ville. Cette phrase, aussi anodine qu’elle paraisse, pose un défi intéressant à notre cerveau. Le maire et le chercheur sont-ils des femmes ? Et les habitants sont-ils constitués de femmes et d’hommes ? La langue française a subi une vague de masculinisation au XVIIe siècle – des mots comme «autrices» étant littéralement gommés de la langue et le masculin prenant une valeur dominante. Pascal Gygax exposera les travaux scientifiques qui montrent les effets de cette masculinisation au XXIe siècle. Plus précisément, il présentera les travaux de psychologie du langage portant sur la manière dont notre cerveau traite la forme grammaticale masculine et ses multiples sens. Ceci amènera à discuter de formes dites « inclusives » tout en questionnant les tenants et aboutissants de celles-ci. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. 4 octobre 2018 à 20h, salle de conférence de la MSHE C. N. Ledoux, 1 rue Charles Nodier

Jeudis_MSHE_confPGygax04102018
Jeudis_MSHE_confPGygax04102018
PUBLICITÉ

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.44
ciel dégagé
le 21/09 à 0h00
Vent
5.15 m/s
Pression
1019.78 hPa
Humidité
61 %

Sondage