Moby Dick

Publié le 07/10/2021 - 00:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 18:57

Moby Dick
© Stève Juretig
PUBLICITÉ

Voici près de deux siècles que Moby Dick écume nos imaginaires... À la tête de la compagnie Plexus Polaire, Yngvild Aspeli nous entraîne à la poursuite de ce roman-monstre. À bord, une cinquantaine de marionnettes, une fantasmagorie vidéographique, une baleine grandeur nature et sept acteurs... Cap sur la démesure !
Ce récit d'aventures aussi épique que métaphysique occupe une place de choix parmi nos mythes modernes. À roman total, théâtre total. Dans la continuité de ses pièces Cendres et Chambre noire, déjà présentées à Auxerre, Yngvild Aspeli poursuit avec Moby Dick sa recherche d'un langage scénique nourri de toutes les rencontres : jeu d'acteur et marionnettes, musique et vide´o, texte et images. Avec une gageure : faire entrer la démesure du roman dans la boîte noire du théâtre. La metteuse en scène a conçu avec son équipe une cinquantaine de marionnettes de six échelles différentes. Autant de figures animées sur une scène “augmentée“ de mirages vidéographiques, cartes, fragments de navires, plongées sous la surface... L'illusion joue à plein au gré de scènes macabres, de chasses éperdues ou d'instants de vie à bord qui décrivent une existence aspirée vers le néant par l'irréductible haine du capitaine Achab, pantin à la stature surhumaine manipulé par un cortège d'ombres. Aux antipodes, le comédien Pierre Déverines incarne avec une douceur mélancolique le marin Ismaël, narrateur de cette folle équipée et seul personnage de chair pour relier la scène au monde des vivants. Miroitant de visions hallucinées, ce Moby Dick est un requiem puissant qui nous entraîne dans les profondeurs de l'océan et de l'âme humaine, deux immensités pareillement insondables.

Contacts

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.4
partiellement nuageux
le 21/05 à 6h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
99 %

Sondage