Accident d'hélicoptère dans le Doubs: l'état de santé des deux blessés s'améliore

Publié le 04/10/2014 - 09:38
Mis à jour le 15/04/2019 - 10:10

L'état de santé des deux Suisses blessés dans l'accident d'un hélicoptère ayant fait par ailleurs cinq morts, jeudi dans le Doubs, s'améliore et leur pronostic vital n'est plus engagé, a annoncé vendredi 3 octobre 2014 le parquet de Montbéliard.

capture_decran_2014-10-02_a_17.29.07.jpg
Crash d'un hélicoptère dans le jardin d'un pavillon à Bart©prefecture du Doubs
PUBLICITÉ

Les deux blessés, âgés de 45 et 56 ans, sont néanmoins « toujours hospitalisés » avec de multiples fractures, l’un à Besançon et l’autre à Bâle (Suisse), a précisé à l’AFP le vice-procureur Lionel Pascal.
Par ailleurs, le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) a annoncé vendredi qu’il avait ouvert une enquête de sécurité sur l’accident.
Deux enquêteurs du BEA, accompagnés de conseillers techniques de Airbus Helicopters (constructeur de l’appareil) et de Turbomeca (constructeur du moteur), « se sont rendus sur le site de l’accident jeudi en fin d’après-midi« , a informé le BEA dans un communiqué.
Le BEA a précisé que conformément aux dispositions internationales et puisque l’hélicoptère était immatriculé en Suisse, son homologue helvétique, le Service d’Enquête Suisse sur les Accidents (SESA), a été associé à l’enquête de sécurité.
L’enquête pour « homicides et blessures involontaires« , confiée au groupement de gendarmerie du Doubs et à la gendarmerie des transports aériens, se poursuit pour déterminer les causes de l’accident, survenu par temps de brouillard, a précisé de son côté M. Pascal.
Outre le pilote, l’appareil venu de Lausanne transportait six hommes et une femme âgés de 45 à 63 ans, des responsables de la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE), basée à Lausanne. Ils se rendaient en Franche-Comté pour visiter notamment les usines Peugeot de Sochaux.
L’hélicoptère s’est écrasé à quelques mètres d’une habitation, à Bart, près de Montbéliard (Doubs).
L’appareil de type Eurocopter EC130, datait de 2006. Il avait été loué à la société Héli Lausanne, « par un pilote privé« , un homme expérimenté avec environ 500 heures de vol à son actif, a précisé l’entreprise.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Une cinquantaine de gendarmes a été mobilisée ce jeudi à Thise dans le cadre du vol à main armée survenu le 3 mai 2019 à Châtillon-le-Duc. Au moins cinq personnes suspectées d'avoir participé au braquage d'un joaillier en mai dans le Doubs, ont été interpellées à Besançon et Annemasse (Haute-Savoie), et un suspect de 23 ans a pris la fuite à Thise.      

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Ce mardi, une plainte contre X pour violence aggravée a été déposée par la famille du jeune adolescent victime d'un grave accident de scooter, ce dimanche 15 septembre 2019 à Planoise, alors qu'il fuyait un contrôle de police. La famille de Brahim veut "savoir ce qu'il s'est passé", a-t-on appris auprès de son avocat. Dans le quartier Planoise, la nuit a été calme.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.96
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage