Concert « Jazz sous les toiles « 

Publié le 08/11/2021 - 00:00
Mis à jour le 08/11/2021 - 00:00

Concert Jazz sous les toiles
© ©Crescent
PUBLICITÉ

La recherche de liberté, la volonté de casser les codes, l’invitation au voyage sont autant de points communs partagés entre le jazz et la peinture contemporaine. C’est tout naturellement que le Crescent s’associe au Musée des Ursulines pour présenter, au milieu des œuvres exposées, un répertoire jazz allant des années 30 à la fin des années 60.

« Le jazz est un vampire métis qui, depuis sa naissance, suce le sang des autres musiques pour se régénérer. La plupart du temps par amour. Il sort plutôt la nuit et son sens aigu de l'improvisation lui permet de déjouer les tentatives d'enfermement ou les risques de sclérose dont il est régulièrement menacé » (Alex Dutilh - journaliste & producteur radio)
Le jazz s’adapte, se transforme, évolue : tantôt combattant, tantôt contemplatif, toujours voyageur.
Bien entendu, il puise également dans la littérature et l’art pictural qu’il a pu influencé à son tour. Le photographe William Claxton qui sillonnait les Etats-Unis pour réaliser un reportage sur la note bleue déclarait alors : « Le jazz est la musique la plus photogénique qui soit. Sans doute parce que, comme la photographie, elle repose sur l'improvisation. »
Miles Davis était passionné par la peinture de la Harlem Renaissance, premier mouvement de la culture afro-américaine dans les années 1920…
A leur tour, les jazzmen américains ont influencé des Européens, comme Fernand Léger, qui a consacré de nombreux tableaux au jazz.

Eric Prost : saxophone ténor
Aurélien Joly : trompette
Greg Théveniau : guitare
Vincent Girard : contrebasse
Stéphane Foucher : batterie

Tout public / Durée : 1h
Nombre de places limité, sur inscription.

Contacts

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.44
ciel dégagé
le 27/01 à 0h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
100 %

Sondage