Dernières heures des bâtiments : la Rhodiacéta

Publié le 28/05/2019 - 11:00
Mis à jour le 16/06/2019 - 22:47

La Maison de l'architecture de Franche-Comté accueille l'exposition de Marion Chombart de Lauwe jusqu'au au 30 Juin 2019.

©Marion-chombart-de-Lauwe_dessin_rhodia_18_web
©Marion-chombart-de-Lauwe_dessin_rhodia_18_web
PUBLICITÉ

Marion Chombart de Lauwe aborde un territoire ou un lieu à travers un point de vue bien particulier : sa dernière heure. Elle entend par là, le moment de sa démolition, le présentant comme un état provisoire, un instant fragile entre deux instants stables. C’est cet entre-deux qui l’intéresse, intervalle où vient se nicher la question de la disparition d’un lieu, de sa mémoire.

Dessiner le démontage de l’usine de la Rhodia c’est faire apparaître sa structure, révéler le bâtiment à travers la mise à nu des couches de mémoire successives.

Les dessins gravés deviennent alors des échantillons témoins d’un espace disparu et de l’histoire d’un lieu qui a cédé la place.

Récit en image d’une déconstruction, celle de la Rhodiaceta.

Infos +

  • Maison de l’architecture de Franche-Comté, 2 rue de Pontarlier 25000 Besançon
  • Les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8:30 à 12:30 et de 13:30 à 15:00
  • Le mercredi de 9:00 à 12:30 et de 13:00 à 17:00

 

Exposition

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.32
ciel dégagé
le 17/06 à 6h00
Vent
3.75 m/s
Pression
1019.86 hPa
Humidité
83 %

Sondage