Alerte Témoin

Entre Antiquité et Moyen Âge, des « Barbares » plutôt civilisés : les morts dévoilent un pan d’histoire de l’arc jurassien…

Publié le 27/08/2019 - 10:37
Mis à jour le 27/08/2019 - 10:37

Conférence de Françoise Passard-Urlacher, chercheuse associée au laboratoire Chrono-environnement, dans le cadre du cycle grand public "L'instant archéo", le 17 septembre 2019 à la Maison des sciences de l'homme et de l'environnement.

Flyer1_FPassard-Urlacher_17092019
Flyer1_FPassard-Urlacher_17092019
PUBLICITÉ

La fin de l’Antiquité est marquée par des bouleversements politiques, territoriaux et religieux, puis par l’avènement de royaumes dits « barbares ».

Qu’est devenue la Séquanaise, la province romaine qui s’étendait de l’actuelle Franche-Comté jusqu’à la haute vallée du Rhin, jusqu’au Rhône de Lyon à Genève et couvrait le versant Est du Jura jusqu’à la Suisse septentrionale ?

Un royaume burgonde, puis un royaume franc succèdent à cette entité administrative et territoriale à partir des années 500 jusqu’à l’époque carolingienne.

Dans le même temps, l’essor de la chrétienté à partir des villes érode les anciennes croyances. Mais qu’en est-il des habitants de ces régions, gallo-romains et possibles nouveaux arrivants ? À

la lumière de fouilles globales et d’études élaborées depuis près de 25 ans, plusieurs sites funéraires régionaux, notamment à Saint-Vit, Doubs et Évans, contribuent à mieux envisager ce qui a touché les individus, la société et les modes de vie.

Allez plus loin

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.35
ciel dégagé
le 09/04 à 21h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune