Jean-François Verdier & l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

Publié le 15/09/2021 - 00:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 18:51

41 Orchestre Victor Hugo 1
© © D. R.
PUBLICITÉ

Bien qu’elle n’ait pas de programme narratif précis, c’est aux mystères de l’enfance qu’est dédiée la Symphonie n°4 de Mahler, créée en 1901 : joie pastorale de l’insouciance d’abord, avec des réminiscences de fêtes villageoises, jeux carnavalesques ensuite, avec le masque presque débonnaire de la mort, nostalgie spirituelle enfin, avec la « vie céleste » promise par le lied du dernier mouvement, l’un de ces poignants Adagio dont Mahler a le secret. Les tourments et les bonheurs de l’amour, l’élan érotique et la nostalgie du désir, l’élégie transcendée dans la délectation lyrique : ainsi se confient les voix mêlées de Sophie, Octavian et la Maréchale dans le sublime Trio conclusif du Chevalier à la rose. Ce sommet de l’art opératique de Richard Strauss touche, aujourd’hui comme hier, les cordes les plus intimes de chaque destinée.

Contacts

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.15
couvert
le 21/05 à 15h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
35 %

Sondage