Revenu universel ou travail pour tous ?

Publié le 09/01/2020 - 15:10
Mis à jour le 09/01/2020 - 15:42

Conférence de Roberto Merrill, professeur de philosophie à l'université de Minho au Portugal, dans le cadre du cycle Les jeudis de la MSHE le 9 janvier 2020 à la MSHE de Besançon.

PUBLICITÉ

Dans cette conférence, Roberto Merrill comparera les principaux arguments pour et contre l’établissement d’un revenu universel, avec les principaux arguments en faveur et en défaveur de l’État en tant qu’employeur de dernier recours.

D’un point de vue théorique, les arguments sont plus convaincants en faveur de l’État comme employeur que ceux en faveur du revenu universel.Mais d’un point de vue pratique, les arguments en faveur du revenu universel sont plus forts.

Nous utiliserons les résultats d’expériences empiriques sur le revenu universel pour illustrer notre propos.

Allez plus loin

Apéro lecture

Apéro lecture

  • Le 31 janvier 2020 à 18:30

Vos médiathècaires vous présenteront leurs coups de coeur concernant les auteurs adultes qui seront présents au salon du Livre, le 31 janvier 2020 à la médiathèque Jean Grosjean de Baume-les-Dames.

Conférence archi

Conférence archi

  • Le 23 janvier 2020 à 19:00
  • Le 6 fevrier 2020 à 19:00
  • Le 12 fevrier 2020 à 19:00
  • + 6 dates supplémentaires

Hôp hop hop à Besançon vous invite, de janvier à mai 2020, à des rendez-vous bien particuliers.  Face au tourbillon sociétal, de nombreuses expérimentations collectives locales voient le jour, proposant de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Des lieux ouverts, possibles, où se cherchent des alternatives qui favorisent de nouvelles sociabilités. Des lieux engagés et audacieux qui réinventent notre hospitalité, notre rapport au temps et notre façon de faire la ville. Hôp hop hop invite des penseurs, des faiseurs de lieux “infinis“.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.16
ciel dégagé
le 20/01 à 9h00
Vent
6.43 m/s
Pression
1041 hPa
Humidité
57 %

Sondage