Grève à la Poste : toujours aucun contact entre Direction et syndicats

Publié le 30/09/2013 - 16:45
Mis à jour le 30/09/2013 - 16:58

Pas d’avancée dans le conflit qui oppose les facteurs d’Ecole Valentin à la direction locale et à la direction régionale du courrier. Un rassemblement avait lieu lundi 30 septembre 2013 devant la Direction Régionale de la Poste. Aucune délégation n’a été reçue.

greve_facteurs_30_septembre_2013.jpg
Image d'illustration. ©Vincent
PUBLICITÉ

Une vingtaine de facteurs étaient rassemblés ce matin sous un chapiteau au pied de l’immeuble où est domiciliée la permanence de la députée du Doubs, Barbara Romagnan. La rencontre entre la parlementaire et une délégation de grévistes, dont la date avait été fixé deux semaines auparavant a été annulée le matin même. L’élue devant faire face à un imprévu personnel. Les grévistes se sont ensuite dirigés vers la Direction régionale du courrier, rue Gambetta à Besançon. Celle-ci n’a reçue aucune délégation et a renvoyé les facteurs en grève, à la Direction locale de Besançon rue Albert Thomas. « De nouveau la porte est restée close malgré nos nombreux appels. Nous sommes restés de 11 heures à 12h30 devant le bâtiment. A l’intérieur les responsables nous observaient depuis les fenêtres. Nous sommes outrés de leurs comportements. Pour une entreprise qui prône un dialogue social de qualité et qui vient de connaître une vague de suicides suivie du grand dialogue, c’est désolant » déplorait Julien Juif porte-parole du syndicat Sud. Aussi  » Nous sommes choqués de la propagande scandaleuse de la Direction Locale, qui a envoyé ses cadres sur les différents établissements de la plateforme courrier de Besançon. Les cadres ont affirmé au personnel que le préavis de grève de Sud PTT était illégal, et que tout préavis aurait été levé et qu’en conséquence, personne ne pouvait se mettre en grève sans risquer une sanction. Il n’appartient pas à l’employeur de décider de la légalité d’un préavis de grève déposé, si La Poste décide de contester un préavis, elle doit se pourvoir en justice. »

De source bien informée, l’on s’étonne d’une telle attitude de la part de la Direction de la Poste. Après deux semaines de conflit, le minimum serait de désigner un interlocuteur au sein de la direction afin de dialoguer avec les représentants des grévistes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.98
couvert
le 21/10 à 9h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1018.32 hPa
Humidité
86 %

Sondage