Mulhouse : des femmes nues remplacent les panneaux "sens interdit"

Publié le 09/09/2016 - 14:39
Mis à jour le 09/09/2016 - 14:39

L’artiste français, Clet Abraham a rhabillé les panneaux de signalisation de la ville de Mulhouse pour ce vendredi 9 septembre 2016. Certains « sens interdits » ont été recouverts de femmes nues ou de petits bonshommes subversifs. Dans plusieurs pays du monde comme au Japon, son art avait été vivement critiqué et n’avait été pas toléré.

 ©
©

Insolite

Avec lui, les panneaux "sens interdit" se couvrent de femmes nues, de fleurs ou de petits bonshommes subversifs : depuis six ans, un artiste français installé en Italie "rhabille" les panneaux de signalisation dans les villes, comme cette semaine à Mulhouse (Haut-Rhin) où son travail a été "officiellement toléré" par la municipalité. "Ca peut être vu comme un clin d'oeil humoristique, mais pour moi c'est une recherche plus profonde: c'est une réflexion sur la loi, la manière dont on l'impose, et dont on peut la contester", explique Clet Abraham, 49 ans, qui a déjà installé ses autocollants dans les rues de Paris, New York, Tokyo ou Hong Kong.

Des policiers amoureux sur des panneaux

Ainsi détourné, le panneau arbore un policier amoureux penché sur la barre blanche du "sens interdit", la  silhouette noire d'un ouvrier muni d'un burin pour détruire la signalétique, ou celle d'un Christ crucifié sur le symbole "impasse". "Je respecte la fonction du panneau, mais je critique son caractère autoritaire", indique Clet (son nom d'artiste), qui veille toutefois à préserver la lisibilité du panneau et à ne pas endommager le mobilier urbain de manière irréversible.

Le maire de Mulhouse a assisté au vernissage

Revendiquant un "esprit subversif qui touche les gens", l'artiste a présenté cette semaine son travail dans une galerie mulhousienne... en présence du maire (LR) Jean Rottner, venu assister au vernissage. Il en a profité pour redécorer les panneaux de la ville. Les services municipaux "étaient prévenus en amont et ne s'y sont pas opposés", a précisé une porte-parole. Contrairement à d'autres villes où l'artiste a eu davantage d'ennuis avec les autorités, notamment au Japon l'an dernier.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les Eurocks post-Covid signent leur grand retour

Après deux éditions annulées à cause du Covid-19, les Eurockéennes de Belfort signent à partir du jeudi 30 juin 2022 leur grand retour avec le concert événement de Muse et une ambition, rassembler la jeunesse lors d’une 32e édition éclectique et réaliste, dans un contexte économique morose.

C’est la réouverture du Musée du Temps… 20 Temps !

PUBLI-INFO • Le musée du Temps a ouvert ses portes en juin 2002 après plus de dix ans de travaux, dans un lieu emblématique du patrimoine bisontin et l’un des plus beaux édifices Renaissance de l’Est de la France, le palais Granvelle à Besançon. Vingt ans plus tard, après quelques mois de fermeture liés à des aménagements pour l’accessibilité du public en situation de handicap, le musée rouvrira le 18 juin 2022, rajeuni et complété d’aménagements visant à améliorer l’accueil et la visite du public.

20 ans, accessibilité, Charles Belle… Le Musée du Temps rouvre ses portes le 18 juin à Besançon !

Ouvert pour la première fois le 22 juin 2002, le Musée du Temps dans la cour du palais Gravelle à Besançon rouvre ses portes samedi 18 juin 2022 après 7 mois de travaux pour le rendre plus accessible. En même temps, ce musée fêtera ses 20 ans. Laurence Reibel, directrice des lieux…

Entrez dans l’imaginaire des 24h du temps à Besançon…

"Les 24h du temps" sont de retour samedi 18 et dimanche 19 juin 2022, place du Palais Granvelle à Besançon. Au programme : des expositions et animations sur le thème de l'horlogerie. Une manifestation aux couleurs franco-suisse avec un tout nouveau thème pour cette année, “le temps de l’imaginaire”.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
couvert
le 29/06 à 6h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
86 %

Sondage