Un cambrioleur interpellé en flagrant délit à Thise

Publié le 16/01/2015 - 19:44
Mis à jour le 16/01/2015 - 19:44

Un homme de 18 ans a été interpellé vendredi 16 janvier 2015 en flagrant délit de cambriolage, après qu'un témoin a alerté la gendarmerie.

03PolicegendarmerieCRS002.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Vendredi 16 janvier vers 10 heures, un habitant du quartier résidentiel Jean d’Abbans à Thise, dans le Grand Besançon, signale au centre opérationnel de la gendarmerie de Besançon (CORG) qu’il vient de surprendre un individu en flagrant délit de cambriolage dans une habitation voisine. L’homme, se pensant à l’abri des regards, est en train de briser une porte-fenêtre et s’apprête à  pénétrer dans la maison.
Les opérateurs du CORG donnent immédiatement l’alerte par radio aux quatre unités en patrouilles sur le secteur nord de Besançon : patrouille des communautés de brigade de Roulans et de Besançon-Tarragnoz, du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG), du peloton motorisé.??

Moins de cinq minutes plus tard, deux gendarmes de la COB de Roulans arrivent sur place et surprennent le cambrioleur qui s’apprête à rejoindre son véhicule. A la vue des gendarmes, il renonce et s’enfuit en courant, talonné par les militaires. L’un des gendarmes glisse sur un passage piéton mouillé et chute lourdement, se blessant à la cuisse. Malgré la douleur, il se relève, reprend la poursuite et parvient à interpeller et neutraliser le fuyard.

L’intéressé est immédiatement placé en garde à vue et conduit dans les locaux de l’unité pour poursuite de l’enquête tandis que les gendarmes des autres unités procèdent aux constatations et à l’enquête sur les lieux. L’individu est un homme âgé de 18 ans, sans profession, domicilié dans le Doubs. ??Le gendarme blessé est transporté au centre hospitalier de Besançon pour être soigné. L’ensemble des militaires ayant participé à cette intervention a reçu les compliments et encouragements du colonel François Fabre, commandant la région de gendarmerie de Franche-Comté, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.59
légère pluie
le 25/05 à 0h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1015.58 hPa
Humidité
94 %

Sondage