Alerte Témoin

« Exit_Serie_Toronto », une expo photo sur l’anti-héroïsme touristique jusqu’au 17 février à Besançon

Publié le 23/01/2020 - 09:36
Mis à jour le 31/01/2020 - 15:34

La première exposition de photographies de Jean-Philippe Putaud-Michalski, photographe, vidéaste et réalisateur franc-comtois, est présenté au Pixel jusqu'au 17 février : "Exit_Serie_Toronto". Interview.

PUBLICITÉ

maCommune.info : Comment vous est venue l'idée de faire cette exposition ?

Jean-Philippe Putaud-Michalski : "En juin 2019, je suis parti visiter un ami d’enfance qui s’est établi à Toronto depuis une dizaine d’année et travaille dans le cinéma. On avait notamment tourné « Les Démons de la Cave » en 1997 en hommage tout frais à Evil Dead de Sam Raimi.

Le challenge était de ne pas prendre mon ordinateur pendant ces 22 jours d’exploration urbaine en solo. J’ai ainsi pu repérer des paternes, des séquences de vie qui se répètent ou s’annulent par leur forme, leur sens et leurs antagonismes au hasard des rues."

mCi : Quel est l'objectif de cette expo ? Y a-t-il un message ?

J-P : "En parallèle, depuis 2008 je me passionne pour la méthode scientifique et l’histoire des sciences modernes. Très récemment j’ai découvert la zététique (l’art du doute ou la culture de la pensée critique).

À travers une grille de lecture basée sur les biais cognitifs : ensemble de mécanismes dont le cerveau humain est doté et qui dupent la perception du réel, j’ai voulu partager grâce à ces photos ma perception du monde qui m’entoure, aussi brut qu’il puisse être, aussi adoucit qu’il fusse dans le même temps par un sens cosmétique poussé, un décor élaboré pour arrondir les angles.

Réfléchir est douloureux, se remettre en question donne le sentiment de se perdre, de douter en permanence, pourtant c’est cela qui m’attire au sein de la science, c’est qu’elle n’est pas dogmatique, elle a besoin d’être poussée et remise en question, c’est sa nature même, et ce qui se rapproche le plus d’un instantané de vérité.

Dans cette première série il est question « d’outiller » le visiteur et/ou le lecteur en proposant certaines définitions utiles, invitant à se questionner sur la place du réel versus la croyance."

Infos +

L'exposition s'accompagne d'un album photos/texte de 48 pages Recueil métacognitif du sceptique en exil, disponible sur place.

©Apollo 77

 

Exposition par Alain Tempesta

Exposition par Alain Tempesta

  • Du 21 fevrier au 6 mars 2020
Exposition de peintures par Alain Tempesta à la Halle aux Arts de Saint-Vit, 25 rue Charles de Gaulle, du 21 février au 06 mars. Vernissage samedi 22 février à partir de 18h00. Ouvert tous les jours de 14h à 18h.
« Les Chinoiseries du CCAS » : une exposition inspirée de l’œuvre de François Boucher…

« Les Chinoiseries du CCAS » : une exposition inspirée de l’œuvre de François Boucher…

  • Du 14 fevrier au 2 mars 2020
Du 14 février au 2 mars 2020, les Ateliers Créatifs de la rue Champrond, accompagnés par les Ateliers des résidences-autonomie du CCAS, présenteront une première exposition de restitution « Les Chinoiseries du CCAS », inspirée par la visite de l’exposition « Une des provinces du Rococo, la Chine rêvée de François Boucher ».
Seconde zone

Seconde zone

  • Du 31 janvier au 22 fevrier 2020
L'exposition se déroule jusqu'au 22 février 2020 à la Galerie Jules Bossert (Rue des Granges à Besançon). Elle réuni les dessins d'Evelise Millet et les photographies de Quentin Coussirat, tous deux artistes bisontins. Ils vous proposent de porter un regard différent sur les zones d'activité commerciale,
Expo : « Time is Tomi »

Expo : « Time is Tomi »

  • Du 22 fevrier au 28 juin 2020
Hommage au célèbre illustrateur disparu en février 2019, Time is Tomi explore la relation particulière de Tomi Ungerer au Temps. Exposition à voir au musée du temps de Besançon du 22 février au 28 juin 2020.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.64
pluie modérée
le 17/02 à 15h00
Vent
4.69 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
93 %

Sondage