La tragédie d’Hamlet

Publié le 15/11/2021 - 00:00
Mis à jour le 15/11/2021 - 00:00

HAM 38,1
© Lisa Lesourd
PUBLICITÉ

« Interpréter Shakespeare est un défi. Jouer la pièce Hamlet est un mystère. Plus que n’importe quelle autre pièce de théâtre, celle-ci nous renvoie en permanence à ce que nous sommes, à notre époque, à notre réalité. »

Nous connaissons les personnages de Hamlet. Avec le temps, dans notre imaginaire, ils sont devenus emblématiques de toutes sortes d’émotions : la mélancolie pour Hamlet, la démence pour Ophélie, la passion coupable de Gertrude, la cupidité de Claudius, la vengeance de Laërte. Mais à travers ces personnages et ces traits, n’est-ce pas le reflet du genre humain, le théâtre de nous-mêmes qui est montré ?
Pour cette tragédie, celle des décisions à prendre qui « définissent » ce que nous sommes, le metteur en scène
Guy-Pierre Couleau aspire à entrer dans le dilemme de « cet éblouissant chef-d’oeuvre de théâtre à double sens » où justice et innocence évoluent en spectres sur la toile d’araignée de l’oeuvre de Shakespeare. Par exemple, Claudius est-il coupable d’avoir succédé à son frère ? Quand Hamlet tue le nouveau roi, rend-il justice à son père défunt ? Gertrude a-t-elle eu tort de refaire sa vie ? Ophélie qui se suicide est-elle innocente ? Finalement, à chaque instant de nos vies d’adultes : que faire ?
Guy-Pierre Couleau choisit ici l’adaptation de Peter Brook sur le texte français de Jean-Claude Carrière et Marie-Hélène Estienne, et cherche une esthétique sobre, qui joue avec les reflets et les transparences. Centrée sur le jeu des acteurs, dont les présences sont celles d’aujourd’hui mais habitées de passions écrites à la toute fin du XVIème siècle, cette tragédie sera donc une pièce de notre époque, intemporelle.

Contacts

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.4
légères chutes de neige
le 27/11 à 21h00
Vent
3.36 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
95 %

Sondage