Bus sous escorte policière: une solution à long terme ?

Publié le 04/04/2011 - 09:32
Mis à jour le 04/04/2011 - 09:32

Après de nombreuses agressions dans les transports publics de la ville, visant notamment les chauffeurs de bus, une escorte policière a été mise en place suite à une énième attaque le samedi 2 avril à Planoise. Cette dernière a entraîné un mouvement de grève de l’ensemble du personnel Ginko le jour même, laissant de nombreux voyageurs sur le carreau, mais révélant aussi le ras le bol général des conducteurs.

1301898416.jpg
©
PUBLICITÉ

Les bus du réseau Ginko, bien que globalement équipés de manière efficace (vidéosurveillance, appels d’urgences, contrôleurs…) sont apparemment vulnérables au vu des nombreux événements survenus ces derniers jours. Les systèmes mis en place vont pour le moment d’échecs en échecs, puisque le sentiment d’insécurité perdure, renforcé par le fait que peu d’individus ont été appréhendés. La dernière solution proposée est celle de l’escorte policière des véhicules, comme à Tremblay-en-France il y a un an quasiment jour pour jour.

Les bus de nuit étaient accompagnés d’une voiture de police ce dimanche, et ce lundi certains bus devraient eux aussi être assistés. La présence policière garantit un effet dissuasif et permet aux forces de l’ordre de pouvoir intervenir rapidement en cas de problèmes.

Cependant, ce dispositif n’est pas applicable à long terme, la police n’ayant pas les moyens humains et financiers de patrouiller constamment. La plupart des usagers se demandent alors quelles réponses apportera la société Ginko ainsi que les élus locaux afin d’assurer la sûreté des transports en commun de Besançon à l‘avenir.


Toufik de Planoise

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Tram : fin des perturbations

Tram : fin des perturbations

MIS A JOUR • Depuis 8h ce matin et suite à un incident technique, les lignes de tram T1 et T2 du réseau Ginko subissaient  des perturbations en cette matinée du jeudi 13 juin 2019.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 34.88
ciel dégagé
le 26/06 à 15h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1020.75 hPa
Humidité
45 %

Sondage