Alerte Témoin

La Franche-Comté a versé 27 551 euros à ses élus en 2011

Publié le 19/02/2013 - 17:10
Mis à jour le 19/02/2013 - 19:18

Le député de l'Aisne, René Dosière s'est intéressé aux indemnités perçues par les élus locaux. Il a publié sur son blog leur montant pour l'année 2011. La Franche-Comté se trouve au milieu du tableau des régions françaises.

1291910282.jpg
L'hémicycle du conseil régional ©carvy

Gros sous

Parmi les constats qu'il dresse : il y a d'abord l'augmentation à 0,1% des indemnités votées par les conseils municipaux (maires et adjoints) qui s'élèvent au niveau national à 1171,5 millions.

On apprend par ailleurs que les indemnités votées par les présidents et vice-présidents de l'intercommunalité à fiscalité propre (agglomération et communautés de communes...) s'élèvent à 218,6 millions et sont en augmentation de 5,3% par rapport à 2009. Enfin, les indemnités des conseils régionaux atteignent 58,3 millions d'euros (soit +8,5% par rapport à 2009).

0,6% d'augmentation pour les conseillers régionaux depuis 2009

La Franche-Comté, qui fait partie des régions aux indemnités moyennes au niveau national, aurait ainsi versé 27 551 euros à ses conseillers régionaux en 2011 (moyenne par élu et par an) contre 27 368 euros en 2009, soit 0,6% d'augmentation. L'Alsace et la Bourgogne auraient, elles, respectivement versé 26 801 euros et 27 602 euros à leurs élus.

On retrouve en haut du tableau les indemnités des conseillers régionaux des Pays de Loire, du Nord Pas de Calais et de l'Aquitaine qui dépassent les 35 000 euros par an et par élu.

À comparaison, l'indemnité moyenne des membres du Conseil économique, social et environnemental (CESER) de Franche-Comté se serait élevée en 2011 à 7480 euros par an, soit 90 euros de plus qu'en 2009. Un chiffre qui reste là aussi raisonnable puisqu'il figure parmi les plus bas, juste devant quatre autres régions et loin derrière la région PACA qui leur a versé 17 529 euros en 2011.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.51
    ciel dégagé
    le 09/07 à 21h00
    Vent
    1.41 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    43 %

    Sondage